parution 17 juin 2020  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange, Thriller

Carthago T11

Kane

Quid des origines de Kane, le père de la gamine amphibie Lou ? Sujet d’étude de Feiersinger pour ses pieds palmés, il eut tôt fait de fuguer et de subir de sacrées mésaventures. Début d’un nouveau cycle en flashback, de 2 tomes prévus.


 Carthago T11 : Kane (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Bec, Bufi, Meloni
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Humanoïdes Associés édition 2020

L'histoire :

En août 1986, Kane est un enfant orphelin doté d’une étonnante particularité physique : il a les mains et les pieds palmés. Il s’est isolé socialement de ses camarades dans l’institut australien qui s’occupe de lui, ce qui inquiète ses éducateurs. Un jour, alors que toute la « classe » effectue un trajet en bus sous des averses torrentielles, le bus se retrouve au mauvais moment à devoir traverser un pont. Une vague prodigieuse passe par-dessus le parapet et emporte le bus dans le fleuve. Kane se sert alors de ses étonnantes capacités amphibies pour sauver un maximum de camarades et d’éducateurs. Les pompiers le repêchent et le sauvent après une « noyade » de 10mn sous l’eau. Onze ans plus tard, tandis que la compagnie Carthago affronte un tragique problème de câble sous-marin sectionné par un requin géant, on retrouve Kane en homme de ménage au sein d’une centrale électrique chinoise. Il s’est déguise de la sorte afin d’échapper à ses « geôliers », des scientifiques qui l’étudient sous toutes les coutures. Une fois seul au bout d’une coursive, il pénètre dans une salle technique et ouvre un conduit d’eaux usées. Il sort ainsi de la centrale et se lance dans une interminable fugue à travers le continent. Le milliardaire Feiersinger est aussitôt prévenu que son sujet Kane s’est encore échappé. Feiersinger réclame une traque immédiate…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le dernier cycle de Carthago semblait bel et bien terminé avec les dernières pages du tome 10. Aussi, quelle surprise de voir arriver ce tome 11 à peine un semestre plus tard ! En fait, ce nouveau cycle est anté-chronologique à tous les autres sur le plan narratif. Il revient en flashback sur les origines du père de Lou, la fillette amphibie dont nous avons suivi les aventures océaniques depuis le début de la série. Et l’on découvre Kane enfant, échappé d’un laboratoire appartenant au sulfureux milliardaire-collectionneur roumain Feiersinger. Le gamin s’illustre pour la première fois en 1986 avec ses extraordinaires capacités sous-marines, sans plus d’explication que cela quant à l’origine de ses mains palmées. Comme souvent, le scénario de Christophe Bec empile les séquences de manière un peu gratuite, mais non moins spectaculaires et accrocheuses. Kane joue au héros lors d’un déluge ; Kane s’évade par les égouts d’une centrale chinoise ; Kane fait un plongeon surréaliste depuis le sommet d’un gratte-ciel ; Kane rejoint des pêcheurs braconniers ; Kane se fait choper en tant que « freak » par la mafia malaise… Et pour assurer des respirations, on suit en parallèle, par séquences alternées, les mésaventures de la compagnie Carthago face à de (trop) gros requins, et celles du cryptozoologue London Donovan à la recherche du « hobbit de Sumatra », un gibbon un peu trop hominidé pour être uniquement simiesque. Le dessin réaliste de l’italien Ennio Bufi demeure quant à lui d’une parfaite rigueur, maîtrise et régularité. Expressif pour les personnages, grandiose pour les paysages, il s’inscrit dans une mise en scène exemplaire des scènes spectaculaires. Ce cycle se terminera déjà avec le prochain tome 12, sans doute par la rencontre passionnée de Kane avec Kim Melville, les futurs parents de Lou.

voir la fiche officielle ISBN 9782731647884