parution 29 octobre 2020  éditeur Philéas  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange

Le Syndrome [E]

Un film qui rend aveugle… Cinq squelettes aux crânes sciés dans un champ… Henebelle et Sharko ont fort à faire pour démêler cette enquête qui trouve ses origines dans les milieux militaires et extrémistes. Philéas s’inaugure façon thriller violent.


Le Syndrome [E], bd chez Philéas de Runberg, Brahy
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Ludo Sénéchal débarrasse le grenier d’un certain Wlad Sziplman, un collectionneur de films d’espionnages et d’affaires bizarres, qui est mort en chutant d’une échelle. Son fils Luc lui donne même la dernière bobine, celle que le vieil homme était en train d’installer dans son projecteur quand il est mort. Mais en rentrant chez lui dans son pavillon de Marq-en-Barœul, Ludo regarde le film et reçoit comme un violent choc psychologique… qui le rend instantanément aveugle. Il appelle aussitôt à l’aide son ex, l’inspectrice de police Lucie Henebelle. Hospitalisé, Ludo raconte tout à Lucie : le film, les images atroces qu’il dévoilait et sa cécité subite. Lucie regarde elle aussi le film, mais rien ne se produit chez elle. Les images ont en revanche tout à fait horribles. On y voit un œil découpé au scalpel en gros plan, des fillettes qui massacrent des lapins, une autre qui égorge un taureau… mais rien de nature à rendre aveugle. Lucie fait appel à Claude Poignet, un spécialiste vidéo, pour analyser la bobine. Celui-ci y trouve des images subliminales, sur une bobine antérieure à leur invention, en 1957. Au même moment, à Nanterre, l’inspecteur Franck Sharko est sollicité par sa hiérarchie sur une sordide affaire : cinq squelettes humains ont été retrouvés enterrés lors du creusement d’un pipeline à côté du Havre. Mais le plus insolite, c’est que les crânes sont coupés eu deux, qu’il manque les mains, les dents et les yeux ! Sharko se rend sur place et il apprend qu’une affaire similaire d’est déjà produite à Alger.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A l’origine, ce Syndrome [E] est un roman de Franck Thilliez (paru en 2010 et vendu à 350 000 exemplaires), qui se trouve aujourd’hui adapté en BD par le scénariste lui aussi à succès Sylvain Runberg. Il met en scène un couple de flics – Lucie Henebelle et Franck Sharko – qui, à la manière des Beresford chez Agatha Christie, se retrouvera par la suite à la tête de plusieurs autres enquêtes. Les adaptations BD de ces dernières sont d’ailleurs annoncées chez Philéas en 2021 et 2022, par le même duo d’auteurs Runberg/Brahy. Notons au passage qu’il s’agit de la première BD estampillée Philéas, la branche « de genre » des éditions Jungle et Editis. Mais venons-en à l’intrigue. Ça commence par deux affaires distinctes : une improbable histoire de film qui rend aveugle (façon Ring, le film) dans le Nord de la France, et la découverte de cinq squelettes aux crânes sciés en Normandie. Bien entendu, les deux affaires convergent tout en virant au thriller militaro-scientifique, avec un zest de conspiration d’extrême droite. Car c’est une nouvelle fois le mythe des expériences militaires et psy qui partent en sucette qui expliquera le gros de l’affaire. La narration n’est pas exempte de facilités ni de lourdeurs (le fantôme de Franck n’apporte pas grand-chose…), mais il est très difficile d’innover dans le genre. Le dessin réaliste de Luc Brahy, toujours très à l’aise dans le registre du polar contemporain, s’avère idéal à mettre en scène cette première énigme dense, violente et piquante.

ISBN 9782491467005