parution 07 juillet 2011  éditeur XXI  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Politique

XXI

Une plongée sinueuse au cœur de la capitale de l’Équateur, Quito, ville de montagne perchée à plus de 2850 mètres d'altitude et affublée d'un voisin explosif, le volcan Guagua Pichincha. Une joyeuse invitation à la promenade sociale et géographique.


XXI, bd chez XXI de Tronchet
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©XXI édition 2011

L'histoire :

Quito est la capitale « aérienne » de l’Équateur, petit pays de 15 millions d'âmes niché au midi de l'Amérique. Tronchet y a vécu trois ans, il en a profité pour croquer toute l'originalité d'une ville à la géographie mouvementée : des gratte-ciel en équilibre au bord du vide, des rues qui s'enlacent à flanc de montagne, plus loin le volcan capricieux Pichincha, sans oublier la fameuse « Zona Maldita », zone de dangerosité extrême, puisque les avions s'écrasent parfois dans les tours (sauf que là, c'est pas fait exprès !) tandis que l'avenue Gonzales Suarez a été construite sur une ligne de faille. Rattrapé par une urbanisation galopante et désormais situé en centre-ville, l'aéroport Mariscal Sucre est considéré aujourd'hui comme l'un des plus dangereux au monde ! Entre ses crash d'avions légendaires, ses tremblements de terre et ses « derrumbes » (glissements de terrain), Quito donne à voir une terre à risques mais aussi une géographie animée, ainsi qu'une population locale haute en couleur ou insolite : une cartomancienne avec un masque d'infirmière, « la sorcière de Guapulo » ; Norma propriétaire de la Tienda, à la fois épicerie et cyber-café ; Jimy Shrimps, cubain danseur de salsa et marchand de crevettes ; ou encore Esteban, tour à tour vendeur de stylos, fabricant de figurines de séries télé, coiffeur et évangéliste, auxquels s'ajoutent des expatriés... Tronchet, lui, habite une rue qui fait le trait d'union entre la ville et la vallée ; on accède donc au centre-ville par une rue étroite et mal pavée, « qui traverse le Brésil et va jusqu'à l'océan »... Bref, Quito est une ville de pays en développement qui, malgré les caprices de la géographie, « inspire une formidable urgence de vivre » plutôt qu'un désespoir sans fin...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Attention, cette chronique porte uniquement sur la BD de 30 pages d’une revue qui en comporte plus de 200. Une année sabbatique qui se transforme en séjour prolongé de trois ans en Amérique du Sud, et voilà l'auteur de Raymond Calbuth plongé dans une ville cultivant les paradoxes : chaleureuse ou dangereuse, en sursis ou pleine de vie... Sous l'angle d'une petite comédie sociale avec ses aléas existentiels, graves ou légers, Tronchet parvient à nous communiquer l'ambiance enfiévrée ou tranquille d'une ville où, il faut bien le reconnaître, c'est un peu le bordel : des rues mal pavées, sinueuses et embouteillées au cœur de la montagne, des fils électriques partout, qui trainent parfois au sol, d'autres rues qui, à la faveur de pluies diluviennes ou de glissements de terrains, se transforment en pistes de bobsleigh pour cercueils, et des fêtes religieuses un peu barrées organisées par des gens eux aussi un peu barrés. Parfois insolite ou vaudevillesque, drôle ou contemplatif, le ton du récit emballe le lecteur, peu à peu fasciné par la beauté de cette ville surprenante. Les couleurs pleines de chaleur viennent alors se mettre au diapason pour révéler l'âme toute singulière de Quito, contrepied malin au sentiment d'insécurité latent qui habite la ville. Alors oui, le propos est parfois convenu, mais une chose est sûre : Tronchet nous a donné l'envie de voyager loin dans les montagnes reculées d'Amérique du Sud... Un témoignage de géographie humaine éclairant, assorti de paysages grandioses. Sur ce, bonne balade urbaine, mais attention tout de même au rase-motte des avions au dessus du centre-ville...

ISBN 9782356380364