parution 07 mai 2009  éditeur Dupuis  Public enfant / ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange, Humour

Le Spirou de... T5

Le groom vert-de-gris

En Belgique, pendant l’occupation allemande, Spirou et Fantasio résistent chacun à leur manière à l'envahisseur nazi. Une aventure sur-vitaminée, bourrée de clins d'œil à l’âge d’or du 9e art…


Le Spirou de... T5 : Le groom vert-de-gris (0), bd chez Dupuis de Yann, Schwartz
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2009

L'histoire :

Nous sommes en 1942. La Belgique est occupée par l'envahisseur nazi qui contrôle le rationnement et prive le pays de ses libertés. Spirou travaille au Moustic Hôtel, mais celui-ci a été réquisitionné par l'armée allemande qui l'oblige à revêtir un costume de groom aux couleurs nazies. À quelques minutes du couvre-feu et alors que le jeune héros rentre chez lui, il tombe nez à nez avec une affiche incitant les jeunes à rejoindre la légion Wallonie, une unité militaire qui combat aux côtés des nazis. C'en est trop pour lui, qui doit déjà les supporter à longueur de journées à l'hôtel. Il sort un feutre et écrit sur l'affiche un « mort aux boches » très éloquent… lorsqu'il est surpris par un militaire. Il se retourne et découvre qu'il s'agit de Fantasio, qui lui fait une blague. Ce dernier lui présente sa nouvelle invention, le fantaérosol qui permet de peindre de manière très précise. Une petite démonstration s'impose et Fantasio écrit à son tour un « mort aux boches » qui recouvre tout le mur… lorsqu’une vraie patrouille arrive dans leur direction ! Or, l'acolyte de Spirou n'arrive plus à arrêter sa machine et les deux héros se font repérer. Le groom prend la machine de son ami et la jette au sol en direction des nazis. L'explosion qui s’ensuit leur permet de s'enfuir. Mais ils n'ont pas le temps d'aller très loin qu'une autre patrouille les contrôle et les embarque. Heureusement, Spirou sort son document prouvant qu'il travaille comme groom au siège de la Geheime Staatspolizei et l'armée les laisse reprendre leur route...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Légèrement inspiré par le succès du Journal d'un ingénu (La précédente Aventure de Spirou et Fantasio par Émile Bravo), Yann, qui a déjà collaboré au scénario du tome 50 de la série mère et au tome 3 de la série dérivée, place son aventure de Spirou et Fantasio en pleine seconde guerre mondiale. De premier abord, Spirou et Fantasio semblent simplement travailler pour les nazis : l'un est groom dans l'hôtel réquisitionné par l'armée, l'autre travaille comme journaliste dans un journal de collabos. Mais chacun de son côté, et à l'insu l’un de l’autre, résiste à sa manière. Ainsi Spirou transmet-il par radio aux résistants les infos espionnées, pendant que Fantasio cache des soldats américains dans son appartement. Le récit de 62 pages est très dense, d’une richesse inouïe, que ce soit au niveau des dialogues, des événements ou des rebondissements (le résumé ci-dessus ne raconte que les 4 premières pages !). Extrêmement bien orchestrée, l’histoire se situe à mi-chemin entre la narration d’André Franquin et celle d’Yves Chaland. On sent tout de suite que Yann maîtrise parfaitement son sujet, que ce soit au niveau de l'univers de Spirou, comme de celui de l'occupation allemande. De même, Olivier Schwartz reprend la ligne graphique du tout début, reprenant à son compte les personnages de la série de Poildur, Samovar, Radar le robot… Par expérience, le dessinateur colle en tous point à ce style : il a animé durant des années les enquêtes de L’inspecteur Bayard, un héros au physique légèrement cloné sur Fantasio. Dans ce récit très dense et parfaitement réussi, les auteurs rendent donc mille hommages au 9e art de l’âge d’or : on croise des personnages de Quick et Flupke, Buck Danny, Tintin, Blake et Mortimer, Bob et Bobette... mais aussi le trio du film la Traversée de Paris, d’innombrables noms d'auteurs inscrits un peu partout… C’en est même trop, tellement il y en dans tous les coins et tant le rythme de l’aventure parait sur-vitaminé à l’excès ! Un album néanmoins excellent, à découvrir au plus vite…

voir la fiche officielle ISBN 9782800140513