Hollywood T2 : Ce que je suis et ce que j'aurais pu être (0), bd chez Glénat de Manini, Males, Marquebreucq ©Glénat édition 2012

Hollywood T2

Ce que je suis et ce que j'aurais pu être

Dans l’Amérique des années folles, la petite fille de Calamity Jane participe à sa façon à l’essor des studios hollywoodiens, ainsi qu’à ses machinations. Une histoire riche, digne d’un scénario du 7ème art.

L'histoire : Dans son journal personnel, Calamity Jane explique comment, un jour de septembre 1877, au beau milieu du désert du Dakota, elle a dû abandonner sa fille Janet à Jim et Helen O’Neil. 3 ans plus tard, la mère d’adoption de Janet décède en mettant au monde un petit Tom. Alors que ses enfants sont devenus des adolescents, Jim reçoit une balle dans le ventre pendant qu’il traîne dans un saloon. Avant de s’éteindre, il révèle à ses enfants, la réelle identité de la mère de Janet. Livrés à eux-mêmes, les 2 demi-frère et demi-sœur décident de vivre de leurs numéros de cirque : Tom en magnant habilement le pistolet, Janet en jonglant et en faisant l’acrobate. Lors d’une de leur représentation dans un petit village, la charmante Janet se fait courtiser par un bellâtre qui l’invite à danser dans un village voisin. Sur la route pour se rendre au bal, son prétendant, accompagné d’un comparse, agresse la belle acrobate. Fort heureusement, son demi-frère Tom, qui les suivait discrètement, intervient à temps pour la libérer de ses 2 assaillants. Cet événement conduira Janet et Tom à se rapprocher et à développer une relation plus intime…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Second volume de cette série consacrée aux pionniers du cinéma, aux combats violents que se sont menés ceux qui en revendiquaient son invention et qui voulaient profiter de cette industrie très prometteuse. Trois générations de femmes aux tempéraments de feu se succèdent dans ce récit qui alterne les flashbacks sur plusieurs époques. Janet et Jane, qui ont soutenu et développé le projet de Tom, l’homme qui se serait fait voler l’invention du cinéma par Edison, ne seraient ni plus ni moins que les descendantes de Calamity Jane. Dans les années 20, Jane retrouve Tom et Jim, les deux hommes de la vie de sa mère Janet (fille de Calamity Jane) pour produire des films et participer au développement industriel du cinéma. Elle fréquente et travaille avec les plus grandes stars d’Hollywood de l’époque, comme Buster Keaton ou Rudolph Valentino. Déjà à cette époque, le cinéma se distingue par ses frasques, ses excès (drogue, sexe et prohibition), le tout sur fond de machinations où les protagonistes n’hésitent pas à faire parler la poudre ou à s’expliquer en jouant des poings. En alternant les époques de l’Amérique du far-west et celle des années folles, on suit donc le parcours singulier d’une famille bien atypique, sur plusieurs générations. Le scénario de Jack Manini est d’une rare densité : il est très riche et particulièrement rythmé. A la différence du premier volume, malgré l’alternance des histoires de ces 3 femmes, la lecture est plus claire et on s’y retrouve mieux dans les différents flashbacks, grâce à une organisation plus rigoureuse et des séquences plus longues. Avec ses encrages prononcés, le style graphique réaliste de Marc Mallés est d’une belle régularité, le tout soutenu par les couleurs de Bérangère Marquebreucq et re-Jack Manini.

  • scénar dessin


28 juin 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 13.50-5% = 12.83

sur


 Hollywood T2 : Ce que je suis et ce que j'aurais pu être (0), bd chez Glénat de Manini, Males, Marquebreucq ©Glénat édition 2012

09 mai 2012

Glénat

Grafica

voir la fiche officielle

9782723473583

ado / adulte

Policier, Western

Hollywood série terminée en France
3 albums parus, 3 prévus
Nos chroniques dans cette série :