parution 19 août 2015  éditeur Kennes éditions  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Sentimental

L' Incroyable histoire de Benoit-Olivier T2

Bienvenue dans la chnoute

Benoît-Olivier et ses copains se lancent pour défi de passer une nuit dans l'enceinte de leur collège... au risque de quelques surprises ! Une aventure adolescente venue du Canada, astucieuse et attachante !


L'Incroyable histoire de Benoit-Olivier T2 : Bienvenue dans la chnoute (0), bd chez Kennes éditions de Alcante, Dupré, Cosson, Picksel
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kennes éditions édition 2015

L'histoire :

Une fois encore, c'est la grosse engueulade entre les parents de Benoît-Olivier. Le prétexte découle cette fois-ci du sens dans lequel il faut placer le rouleau de papier-toilette sur son dévidoir. Benoît-Olivier est certes habitué, mais cette fois-ci, la soirée se termine en l'annonce d'une décision irrévocable : ses parents vont divorcer. Le temps que les choses se fassent, l'adolescent est envoyé en pension chez ses grand-parents. Benoît-Olivier n'est pas vraiment ravi. Cela lui permet en outre de constater que l'Alzheimer de sa grand-mère Rose a sévi : elle prend la litière du chat pour des céréales et elle est capable de prononcer 15 fois de suite la même phrase sans s'en rendre compte. Puis la nuit, il ne parvient pas à dormir, car la literie est composée d'un matelas à eau... Résultat : le lendemain, Benoît-Olivier dort en classe. Ce qui lui permet d'être la cible de remontrances de la part de la grosse et irascible madame Béliveau... donc de faire montre d'impertinence... donc d'écoper d'une convocation chez le directeur et d'une punition. Le directeur est cependant clément, car étrangement, il est au courant de sa situation familiale délicate. Plus tard, à la cantine, Maxime propose un challenge un peu fou : s'arranger pour passer une nuit dans l'enceinte du collège. Passer une nuit avec son amoureuse dans un lieu à l'abri de toute intrusion : Benoît-Olivier trouve l'idée géniale ! Il se met donc en tête de la concrétiser à tout prix. Primo, il faut parvenir à faucher les clés au responsable de la bibliothèque, le père de Tristan-morve-au-nez...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La simplicité du principe des Benoît-Olivier n'a d'égale que son efficacité : cette série adaptée par Alcante des romans jeunesse du canadien Daniel Brouillette met en scène les aventures ordinaires d'un adolescent adepte de bêtises attachantes. Dans ce tome 2, la problématique centrale découle de l'idée saugrenue de passer en loucedé une nuit dans l'enceinte de l'établissement scolaire. Cela se mêle au divorce des parents de l'adolescent, à une vente caritative de rouleaux de PQ pour financer un voyage scolaire, aux tentatives de fond pour séduire la copine Maxime et au harcèlement ordinaire envers la tête-à-claques Tristan. En trame de fond, le parcours de vie du jeune héros se modifie comme dans la vraie vie. Ces préoccupations rigolotes et sympatoches entrent en parfaite adéquation avec le rythme narratif, avec les traits d'humour et avec le dessin semi-réaliste et très vivant de Steven Dupré. Le lectorat-cible des 10-14 ans sera immanquablement séduit par ces bêtises attachantes, très vivantes et parfaitement crédibles. La série se caractérise aussi par l'emploi de vrais termes canadiens, explicités dans un glossaire en fin d'album, pour le meilleur (la petite culture) et pour le pire (c'est parfois un peu « tannant » de devoir régulièrement « pitonner » !)

voir la fiche officielle ISBN 9782875801593