Pyongyang, bd chez L'Association de Delisle ©L'Association édition 2003

Pyongyang

Guy Delisle reste deux mois en Corée du Nord pour travailler dans un studio d’animation. Ce pays se révèle aussi surprenant qu’il le pensait. A l’aide de son regard caustique et de ses crayons acérés, il nous fait partager son aventure…

L'histoire : Guy Delisle arrive à Pyongyang, capitale de la Corée du nord, pour exercer son métier de graphiste. Le studio d’animation SEK l’a en effet recruté pour une période de deux mois, afin de superviser la production de dessins animés. A peine sorti de l’aéroport, Mr Kyu, son guide, lui offre un bouquet de fleurs et l’emmène au passage imposé pour tout nouvel arrivant. Cet endroit si important pour les Nord Coréens est la gigantesque place ou trône la statue de 22 mètres de haut du président éternel Kim Il-Sung. Après cet étrange rituel et un passage à sa chambre d’hôtel, Guy part découvrir les locaux de son futur poste. Arrivé à la SEK, il est accueilli par Sandrine, une ex-collègue de Saigon (Vietnam) qu’il est venu remplacer. Cette dernière lui présente le travail à superviser et à faire dans ce studio spécialisé en « intervalles ». Petit à petit, Guy essaie de s’adapter à ce pays truffé d’interdits et de bizarreries, telles que le reverse : sport d’origine chinoise consistant à faire de la gymnastique en marchant à l’envers.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Bien avant la sortie de l’excellent Chroniques de Jérusalem, Fauve d’or 2012 à Angoulême, Guy Delisle édita ce premier récit de voyage. Celui-ci ne se passe pas n’importe où : Delisle cible la Corée du Nord. L’auteur partage dans cet ouvrage son expérience en immersion dans le pays le plus mystérieux du monde. Ces 180 pages riches en informations assouviront toute la curiosité qu’on peut avoir sur ce pays. On y apprend avec étonnement la liste des choses interdites pour les visiteurs : pas de véhicule le dimanche, pas de téléphone portable, pas de radio, pas de revue pornographique… L’ouvrage met aussi en lumière la méthode de réduction des coûts de production pour les dessins animés occidentaux. Peu connu du grand public, ce procédé consiste à laisser la conception d’une partie de l’animation par des studios implantés dans les pays du tiers monde. Dans son scénario, Delisle utilise talentueusement en fil rouge le livre 1984 de George Orwell et son célèbre « Big Brother », clin d’œil parfaitement adapté à ce pays. Le dessin monochrome est soigné, vivant, agréable à regarder. Cependant, deux pages réalisées par un autre auteur, vers la fin du livre, jurent par le changement de style de dessin, proche d’un mauvais blog dessiné. C’est dommage, car hormis ce petit bémol, ce livre est particulièrement réussi. Delisle réussit encore une fois, par son talent, à nous emporter avec lui dans ses folles aventures. Vivement son prochain voyage !

  • scénar dessin


28 mai 2013



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et


les avis des terriens

  • La corée du Nord vue de l'intérieur. 26 janvier 2014

    Belle incursion dans un univers qui m'était totalement inconnu. On comprend le fonctionnement de la Corée du Nord et sur quoi peut bien reposer ce régime totalitaire... C'était une façon de pénétrer sur un territoire difficilement accessible, de lever l'aura mystérieuse qui entoure ce pays. Apprendre son histoire et son fonctionnement actuel était donc très intéressant (non sans rappeler le fameux 1984 que l'auteur lira en parallèle). Les nombreuses anecdotes et autres petites histoires que Guy Delisle nous livre ajoute encore un petit plus à cette BD bien sympathique.

    Delphine


prix 23.40-5% = 22.23

sur


Pyongyang, bd chez L'Association de Delisle ©L'Association édition 2003

08 octobre 2003

L'Association

Ciboulette

voir la fiche officielle

9782844141132

adulte

Chronique sociale, Politique

scénariste
dessinateur
interview de © planetebd.com 2014

Pyongyang série terminée en France
1 album paru, 1 prévu