parution 21 novembre 2018  éditeur La boîte à bulles  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Guerre

Kaboul Disco T3

Kaboul Requiem - Un thé avec les Talibans

Un reporter de guerre expérimenté retourne en Afghanistan et il est kidnappé, avec son fixer, par des Talibans. Un troisième volume fort qui échappe au manichéisme et délivre une fois de plus une vision fine et contrastée de ce pays.


 Kaboul Disco T3 : Kaboul Requiem - Un thé avec les Talibans (0), bd chez La boîte à bulles de Wild
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

2008. Sean Langan est un journaliste connu, car il travaille pour la BBC. Mais sa réputation d'excellent pro, il la tient de son expérience du terrain. Tout a commencé pour lui il y a fort longtemps, quand un tuyau l'amène à Vilnius, un mois avant l'effondrement de l'URSS. Les circonstances l'ont amené à être le correspondant unique des quatre plus grandes agences de journalisme au monde, car il était la seule source fiable sur place. Cette nouvelle dimension aurait pu l'amener à pouvoir travailler tranquillement toute sa vie depuis Londres... Mais sa passion pour le compte-rendu en réel, au contact des populations, l'amène à partir en Afghanistan. C'est du temps où les anglais financent les Talibans qui luttent justement contre « l'invasion soviétique ». Dix ans après, la configuration géopolitique a totalement changé, mais la guerre a repris avec, cette fois-ci, un bloc occidental devenu ennemi du djihad. Son épouse a beau le supplier de ne pas y retourner, c'est plus fort que Sean. Et le voilà à nouveau sur place. Il fait preuve de la plus grande prudence, mais lui et son fixer (interprète local jouant le rôle d'interface avec les populations du pays) sont retenus prisonniers, alors qu'ils devaient rencontrer le leader Taliban Siraj Haqqni. Une captivité synonyme de mise à mort potentielle à chaque instant...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En 2007 et 2008, l'auteur français Nicolas Wild avait créé deux récits atypiques centrés sur la vie d'expatriés en Afghanistan. 10 ans plus tard, voici à nouveau un album avec comme théâtre ce sacré même pays. Un pays que l'auteur connaît bien, puisqu'il y est allé travailler. Là où les 2 premiers volumes introduisaient beaucoup d'humour, accompagnant sa vision de la vie sur place, celui-ci se démarque par la tension soulevée par un kidnapping. Pour autant, le personnage principal, ce journaliste de guerre, ne sombre jamais dans le désespoir. Lui et son fixer ont connu des moments horribles, ceux liés à un risque maximal d'être mis à mort pour des enjeux qui leur échappent totalement, comme la capacité d'un gouvernement à payer une rançon ou au contraire à refuser en posant par là-même un acte politique aux conséquences irrémédiables pour des victimes... Mais toute la finesse du récit repose sur le fait que, justement, leur survie est due à leur geôlier, un chef de village pachtoune qui, face à la dignité et au respect dont témoigne Sean, accorde une hospitalité qui signifie une protection totale. Cet homme ne sera jamais pour autant leur ami, mais en reconnaissant en ses deux prisonniers des qualités qui l'ont touché, il applique des règles ancestrales (préalables même à celles du Coran) qui s'imposent à tout autre musulman, fut-il chef de guerre. S'en prendre aux occidentaux dès lors qu'il leur a donné sa parole, c'est s'en prendre à lui et à toute sa communauté. Alors oui, on vous dévoile l'issue, mais bien plus que cela, ce qui compte dans ce livre, c'est ce que cette douloureuse expérience narrée est l'occasion pour le lecteur d'en apprendre beaucoup. On se décentre ainsi radicalement des idées préconçues que distillent nos médias. Ce livre, c'est un petit peu ce qu'on sait mais beaucoup de ce qu'on ne sait pas à propos des règles qui régissent la vie des populations et leur quotidien. De la terreur que vit également l'immense majorité de sa population. A l'image des trames de gris qui font que cette BD n'est pas un « pur » noir et blanc, rien n'est, ou radicalement blanc (ce qui pourrait symboliser l'engagement des armées US et alliées) ou radicalement noir (ce qui appartiendrait aux musulmans afghans, qu'on ne peut pas réduire à un ensemble de fous de dieu). Cet album fin, tout comme l'est le graphisme de l'auteur, favorise une forme de simplicité dns son expression graphique, pour justement laisser toute la place à la complexité de la situation. Cet album est subtil alors qu'il traite d'un sujet éminemment grave. Sweet by and but Wild, comme dirait sûrement ce journaliste. Et pour rester dans la tradition british, nous, on a bien envie de tirer le chapeau à l'auteur, et plutôt trois fois qu'une !

voir la fiche officielle ISBN 9782849532911