parution 02 mai 2018  éditeur Les arènes  Public ado / adulte  Thème Historique, Guerre

Morts par la France

Récit des recherches historiques effectuées dans les années 2000 par Armelle Mabon, sur le massacre de Thiaroye perpétré par l’armée française sur des tirailleurs sénégalais en décembre 44. Un passionnant travail mémoriel en BD.


Morts par la France, bd chez Les arènes de Perna, Otéro, 1ver2anes
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les arènes édition 2018

L'histoire :

Armelle Mabon, ancienne assistante sociale reconvertie en historienne, se souvient comment elle a découvert un dossier brûlant à travers un poème de Léopold Sédar Senghor. A l’époque, au début des années 2000, alors qu’elle est thésarde dans une université de Bretagne, elle travaille sur la Mémoire des soldats indigènes qui ont combattu sous le drapeau français durant la seconde guerre mondiale. Pour les besoins de ses recherches, elle se rend au Sénégal, après avoir établi un contact avec Biram Senghor, le fils d’un tirailleur emprisonné dans un Frontstalag près de Rennes. En effet, son père Mbap Senghor était indigène dans l’ancien royaume de Sine, lorsqu’il avait été réquisitionné d’office et envoyé se battre pour la France colonisatrice en 1940. Biram évoque alors les tragiques « évènements » du camp militaire de Thiaroye, le 1er décembre 1944, lors desquels son père a été assassiné. Il récuse alors la version officielle de la mutinerie responsable du massacre de 35 tirailleurs sénégalais par l’armée française. Selon les archives de l’armée, cette mutinerie était due à une revendication salariale non légitime : les tirailleurs réclamaient une solde qui leur avait déjà été versée. Selon Biram, ce sont plusieurs centaines de ses compatriotes qui ont en réalité été massacrés, pour d’infâmes raisons économiques…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le massacre de Thiaroye est l’une des plus grandes et tragiques injustice qui ait été commise à l’encontre des tirailleurs sénégalais ayant combattu sous le drapeaux français durant la seconde guerre mondiale. Sous prétexte d’une solde déjà versée, les gendarmes français, aidés par des armes américaines, ont ouvert le feu, ou plus précisément canardé sans scrupule des tirailleurs revendiquant leurs droits. La version officielle parle de 35 morts. Une seconde probabilité, confirmée par le discours de François Hollande en 2012, en évoque 70. Une troisième étude faite par l’historienne Armelle Mabon et entièrement décortiquée dans cette BD, n’avance pas de chiffre précis, mais en évoque plusieurs centaines (entre 200 et 400 !). Le scandale d’un crime de masse prémédité se confirme peu à peu. Notamment par le secret-défense impénétrable que la « grande muette » porte à ses archives sur le sujet. Ponctuée par des flashbacks, la BD scénarisée par Pat Perna et dessinée par Nicolas Otéro, met en scène Armelle Mabon, jeune, au cours de ses recherches. On la découvre qui se heurte à l’omerta et aux tentatives de dissimulation, et étaye sa thèse de témoignages et de découvertes de terrain. Le récit de 132 pages se termine par l’article complet publié durant l’été 2017 dans la revue XXI.

voir la fiche officielle ISBN 9782352047391