L'Ombre blanche T1 : La Traque du sans-nom (0), bd chez Soleil de Ozanam, Carrion ©Soleil édition 2013

L'Ombre blanche T1

La Traque du sans-nom

Lutte de clans pour succéder au roi dont le fils a été enlevé par un monstre mystérieux. Une nouvelle série d'Heroic Fantasy au visuel original et nerveux...

L'histoire : Alors que le jeune fils du roi Benedek est porté disparu suite à l'attaque d'un monstre sanguinaire, son bras droit et régent, le baron Akos, convoque les nobles de son royaume pour une battue en bonne et due forme. S'il existe une chance de survie pour le prince, elle doit être exploitée. Tous les dignitaires du régime doivent y participer. Mais pour cela, il faudra passer outre les rivalités qui opposent ces six familles, dont certains auraient tout intérêt à la mort de l'héritier. En effet, la santé du roi est fragile. Suite à un empoisonnement présumé, il ne dirige que depuis son lit où il est maintenu en vie. Lorsque la réunion a lieu, les caractères se confrontent, les absences sont remarquées et durement questionnées, les intentions de chacun sont pesées avec méfiance. Pendant que la chasse à la bête se prépare, des personnalités s'affirment pour prendre la direction des opérations. Les troupes se divisent pour couvrir le maximum de territoires dans un minimum de temps, jusqu'à ce qu'un groupe découvre des traces dans la neige. C'est le début des combats pour découvrir si le prince est encore vivant. Et le début des plans machiavéliques...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Ce qui frappe tout d'abord à la lecture de cette nouvelle série d'heroïc-fantasy, c'est le style du dessinateur Antoine Carrion. Loin des habitudes du genre qui privilégient les corps massifs ou hyper-réalistes de guerriers musclés, il propose des silhouettes nerveuses et inquiétantes, des gros plans sur les visages tendus de ses protagonistes. Sa mise en page dynamique et très cinématographique rend parfaitement les scènes de violence, en proposant une forme de beauté visuelle qui rappelle le 300 de Frank Miller et Lynn Varley. Mais il ne s'agit aucunement de plagiat, plutôt de l'intégration de codes visuels qui proviennent aussi bien du virtuose américain, que des couleurs d'Hermann dans les Tours de Bois Maury, pour la cour du palais de la page 8. Une approche visuelle originale, pour un artiste qui met en œuvre une superbe palette de couleurs, et dont on peut découvrir le travail hors BD sous son pseudo de Tentacle Eye. Du coté du scénario, l'essentiel reste à découvrir après ce premier tome qui doit essentiellement nous permettre d'assimiler les noms des multiples protagonistes. La mise en place de l'intrigue laisse beaucoup de portes ouvertes, ce qui peut s'avérer perturbant pour le lecteur qui cherche un point d'appui avant d'aborder le tome 2 à venir. Toutes les trahisons restent possibles, comme le démontrent les surprises qui émaillent ce premier épisode. Le suspense reste donc entier...

  • scénar dessin


3 mars 2013



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 1.95-5% = 1.85

sur


L'Ombre blanche T1 : La Traque du sans-nom (0), bd chez Soleil de Ozanam, Carrion ©Soleil édition 2013

01 mars 2013

Soleil

voir la fiche officielle

9782302027824

ado / adulte

Heroic-fantasy

L'Ombre blanche série en cours en France
2 albums parus Nos chroniques dans cette série :