parution 22 juin 2011  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

White crows T1

Coeur d'acier

Au cœur de Primor, planète où la race humaine est confinée aux tâches subalternes, un flic bougon mais sympa voit débarquer chez lui sa fille de 15 ans. Un space opéra percutant, efficace et drôle, dans la droite ligne du Cinquième Elément.


 White crows T1 : Coeur d'acier (0), bd chez Soleil de Djief
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2011

L'histoire :

Frank Willis est un Sergent de police au service des forces de la planète Primor. Depuis qu'ils ont détruit leur propre planète, les humains sont considérés par les autres espèces de la galaxie comme une plèbe méprisable réservée aux tâches subalternes. Mais la commandante Ralins'k ne partage pas les sentiments racistes de ses congénères et continue de confier des missions à Willis. Au retour d'une embuscade tendue à un groupe de trafiquants d'armes, Willis a la surprise de recevoir un message lui annonçant le retour de Shelley, sa fille de 15 ans, dont il était sans nouvelle depuis son divorce. Peu préparé à gérer une ado dans sa vie de célibataire endurci, le policier va devoir non seulement faire du propre dans son appartement, mais également supporter les réactions épidermiques de la jeune fille et les propos moralisateurs de son compagnon robot. Entre deux missions à risque, c'est donc un retour non planifié à la vie de famille qui attend Frank Willis. Jusqu'à ce qu'il découvre que Shelly dissimule un secret pour le moins inattendu...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Excellente surprise que cet album, qui atterrit dans les rayons de nos libraires juste avant l'été. Une nouvelle série intergalactique n'est pas toujours une bonne nouvelle, tant les clichés peuvent devenir poussifs et systématiques dans ce genre de production. Mais Djief utilise avec brio toutes les influences du genre pour nous fournir un modéle de série B, drôle, inventive et pleine de surprises. Son personnage principal costaud et bougon est un hommage direct au Bruce Willis du Cinquième Element, aussi drôle dans ses dialogues que l'original de Luc Besson. Et Shelly rappelle bien entendu la Nävis de Sillage. Mais tout cela est assumé avec franchise et l'univers des personnages, qui cotoient toutes sortes de races aux têtes tentaculaires ou aux crânes bosselés, est visuellement très réussi. Le dessinateur s'offre même quelques cases contemplatives du plus bel effet, démontrant sa virtuosité d'infographiste confirmé. Tout juste pourrait-on lui reprocher des décors parfois trop riches en détails, mais qui impactent rarement la lisibilité de l'ensemble. Une belle performance pour un premier album en solo, tant les dessinateurs qui franchissent le pas ont en général du mal à maitriser les secrets de dialogues efficaces et d'une mise en scène qui coule. Ce n'est pas le cas de Djief, dont la série mérite d'accrocher les lecteurs de Sillage, d'Ythacq, voire de Lanfeust. Pas mal pour un début...

voir la fiche officielle ISBN 9782302016194