parution 01 juin 2010  éditeur Treize étrange  Public ado / adulte  Thème Historique

Malet

(intégrale)

Général frustré qui a passé sa vie à conspirer, Malet tente en octobre 1812 un coup d'état génial et culotté pour renverser Napoléon 1er. Un récit historique habile et palpitant, basé sur des faits réels.


Malet, bd chez Treize étrange de Juncker
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Treize étrange édition 2010

L'histoire :

Ancien aristocrate ayant renié son milieu, ancien républicain déchu à cause de ses origines, le général Claude François Malet n’a jamais vraiment trouvé sa place parmi l’élite militaire et politique de la fin XVIIIe siècle. Sous le première empire, la cinquantaine bien trempée, il est interné à la « maison de Santé » pour ses tentatives de putschs ratés à l’encontre de l’empereur Napoléon 1er. Il y côtoie des prisonniers politiques de tous poils et sympathise notamment avec l’abbé Lafon, un ultra royaliste avec qui il fomente un coup d’état génial. En août 1812, il décide subitement que l’empereur est mort durant sa campagne de Russie, d’une balle dans la tête. Avec l’aide de l’abbé, il fait rédiger un sénatus-consultes annonçant aux instances politiques la mort de Napoléon et s’accorde les pleins pouvoirs pour assurer l’intérim. Peu importe que Napoléon ne soit pas mort : le plus important c’est que tout le monde y croit ! Bouillant, décidé, à la limite de la démence, il s’entoure alors d’une poignée d’incompétents susceptibles de le suivre dans cette folie et organise son évasion. La « mort » de Napoléon est prévue pour la nuit du 22 au 23 octobre…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce one-shot politico historique témoigne d’une parfaite connaissance du Premier Empire, mais surtout des rouages qui permettent de faire ou défaire des régimes politiques. Avec Malet, Nicolas Juncker livre un petit bijou de scénario, légèrement romancé à partir de faits réels et pourtant absents des manuels d’histoire, comme il l’explique dans la postface. Ce coup d’état a réellement failli réussir alors qu’il était mis au point par un « fou » et reposait uniquement sur le phénomène de la rumeur. Ce plan machiavélique paraît pourtant tellement simple… Avec un savoir-faire inouï, Juncker joue avec nos nerfs et construit son récit à la manière d’une pièce de théâtre. Présentation des protagonistes, étalage de la conspiration, puis place à l’action en 5 actes, avec un point d’orgue pathétique à la fin du 4ème. C’est subtil, palpitant, en un mot : génial ! Ses encrages, tout en noir et blanc, stylisés et parfaitement maîtrisés, sont à la hauteur de sa chronique historique. Ce « petit » pavé (petite taille, mais 160 pages qui se lisent d’une traite) réédité par le groupe Glénat dans sa collection Treize Etrange (d'origine), s’avère être un grand moment du 9e art !

voir la fiche officielle ISBN 9782723476430