parution 10 octobre 2012  éditeur Panini Comics  collection 100% Fusion Comics
 Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

Elric T1

L'équilibre perdu

L'équilibre est de nouveau menacé entre l'ordre et le chaos. Elric doit donc reprendre son épée Stormbringer et partir au combat. Un épisode inédit et raté, dérivé d'une célèbre saga de romans fantasy.


 Elric T1 : L'équilibre perdu (0), comics chez Panini Comics de Moorcock, Roberson, Biagini, Downer, Jones
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star
  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star
  • dessin Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star
©Panini Comics édition 2012

L'histoire :

Elric a eu un parcours ô combien difficile durant des années. Il parcourt le monde avec sa fidèle épée Stormbringer à la main. Il n'hésite pas à la nourrir du sang des ennemis qui l'agressent. Celui qui fut l'Empereur de Melniboné a repris en main son éternel combat pour l'équilibre entre l'ordre et le chaos, suite à l'avertissement donné par un émissaire de la balance cosmique. Si Elric n'est pas vraiment ravi de reprendre les armes, il sait qu'il n'a pas le choix, car son incarnation ou celle des autres Elric du multivers a toujours joué un rôle dans l'équilibre. Il passe alors d'un monde à l'autre afin de trouver l'endroit où il trouvera enfin la paix...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Apparu au travers d'une nouvelle de Michael Moorcock en 1961, Elric est une figure marquante de la littérature fantasy. Ce guerrier albinos qui devint l'Empereur d'une contrée qui sera ravagée ensuite a vécu bon nombre d'aventures. Moorcock a intégré à son histoire le concept original du multivers, qui consiste à avoir des incarnations différentes de son héros dans des dimensions différentes. Si l'auteur s'est essayé à l'adaptation de son œuvre au 9ème art, le résultat n'a pas été vraiment concluant. Panini Comics publie la dernière tentative en date scénarisée par Chris Roberson. La tâche est loin d'être aisée pour celui que l'on a pu voir récemment sur Starborn. L'ampleur de l'univers de Moorcock est telle que le récit est loin d'être accessible. Seuls les acharnés d'Elric comprendront donc ce qui s'y trame. Et encore, on ne peut pas dire que Chris Roberson ait concocté une formule des plus originale, voire même palpitante. L'histoire accumule des rebondissements poussifs au possible, tant et si bien bien que l'ennui guette à chaque détour de page. Les dessins de Francesco Biagini manquent de régularité et l'on passe de poses grotesques du personnage à d'autres à peine plus correctes. Les séquences de combat sont d'ailleurs l'exemple type de rigidité des protagonistes mis en scène. Ce n'est donc pas avec ce nouvel épisode d'Elric que la franchise de Michael Moorcock fera date dans le 9ème art.

ISBN 9782809426519