parution 01 décembre 2008  éditeur 12 bis  Public ado / adulte  Thème Roman graphique, Esotérique, Fantastique - Etrange Seinen

La - version manga bible

De la création à nos jours, voici l’histoire conté dans la Bible dans une version un peu modernisé. Un projet audacieux, un échec cuisant !


La - version manga bible, manga chez 12 bis de Akinsiku, Siku
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©12 bis édition 2008

L'histoire :

Alors qu’il conduit les tribus à travers le désert, Moïse raconte aux enfants l’histoire de la création : « Aux commencement, Dieu créa le ciel et la terre… ». La lumière, les planètes, les animaux… puis ce fût le tour de l’homme, et bientôt de la femme. Après Adam et Eve suivirent Abel, Caïn et Seth… Puis vint Noé que Dieu choisit pour échapper à la destruction de toute vie par le déluge afin de repartir sur de bonnes bases… De ses descendants apparurent un jour Abraham, qui vit la destruction de Sodome et Gomorrhe et dont les descendants allaient fonder bientôt les 12 tribus d’Israël, et plus tard Moïse, qui vit s’abattre les 12 plaies divines sur l’Egypte avant qu’il ne puisse libérer les israélites et les guider à travers le désert jusqu’à ce jour. Ce que ne sait pas encore Moïse, c’est que sa route est encore longue jusqu’au mont Nébo, et qu’après sa mort, son peuple allait connaître de nombreux revers... Les générations se succéderont ensuite entre guerres et massacres ordonnés par Dieu lui-même ou les peuples ennemis, et les israélites voyagerons au fil du temps jusqu’à Babylone avant de revenir un jour chez eux. Et l’histoire continue de la naissance de Jésus à l’écriture des évangiles par Paul, jusqu’à nos jours…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La Bible… Un gros morceau à adapter, à dessiner, à lire ou à commenter… Pour en parler, voyons cela comme n’importe quelle autre histoire... Force est de constater que le scénario présente de grosses failles (mais la version « originelle » n’en est pas exempte non plus), et des manques hallucinants dus exclusivement cette fois à l’adaptation BD en elle-même. Ainsi, l’histoire de Job se retrouve réduite à une unique planche qui n’esquisse que les grosses lignes de l’histoire et en retire tout ce qui en fait l’intérêt, et donc la leçon qu’il y avait à en tirer (à tel point que cette planche paraît n’avoir ni queue ni tête pour qui ne connaît pas déjà l’histoire !). Il en est de même pour Caïn qui part fonder une famille alors qu’il n’existe apparemment pas d’autres humains sur Terre (d’après la version présente, bien entendu, puisque la version d’origine précise ce point). La partie sur les juges d’Israël est également assez mal expliquée et on regrette qu’il n’y ait pas un lexique plus complet ou des clés de compréhensions détaillées (qui, ne s’étant pas déjà cultivé sur le sujet, connaît la notion de rédempteur, dans le sens religieux de l’obligation d’un proche parent ? Qui sait ce qu’est un naziréen ?). Se voulant moderne et « détendue », cette version apporte également des touches d’humour plutôt décalées dans le contexte et qui, d’après leur niveau, n’amuseront que les enfants, si tant est que cette version de la Bible leur arrive entre les mains, vu qu’il y est pour moitié question - rappelons-le - de massacres et de persécutions en tous genres. Les graphismes aussi se veulent modernes : épurés, sur-stylisés (surtout sur les jeux d’ombres et lumières) et peu détaillés, ceux-ci donnent au final un rendu relativement bâclé à l’ensemble. De surcroît, le tramage, bien que réalisé via des outils informatiques, se révèle peu fourni et peu nuancé. N’oublions pas non plus des libertés, prises là encore dans une optique de modernisation, comme de présenter David (le père de Salomon) avec des mitraillettes en main (oui, vous avez bien lu) ! Mais, seul bon point, le découpage est tout de même appréciable car fort varié et original. En conclusion, amateur ou non, croyant ou athée, cette version « manga » (ici synonyme pour « noir et blanc » et « graphismes pauvres et ciselés à l’extrême ») de la Bible est plus que décevante et n’est, de loin, pas la meilleure à choisir pour faire connaître ces écrits, d’autres adaptations en bandes dessinées étant bien plus convaincantes.

ISBN 9782356480354