27 août 2020 / Évènement

DC Fandome envahit le cinéma... et éclipse totalement les comics !

DC Fandome envahit le cinéma... et éclipse totalement les comics !
© planetebd.com 2020

DC Fandome s’est tenu il y a quelques jours, du 21 au 22 août. Mais au fait, c’est quoi le DC Fandome ? C’est la première convention virtuelle totalement consacrée à la firme DC (dome signifiant un groupe lié à une cause ou une culture). Pour faire patienter les fans et les consoler d’une fin de production comics maigre à cause du COVID et d’un Comic Con annulé pour les mêmes raisons, DC frappe fort en se faisant sa propre auto-promo et en tenant en haleine des millions de fans qui n’attendaient qu’une chose : des révélations sur l’avenir et du visuel sur les sorties et previews. Ils ont été servis !
On le sait, DC veut retrouver du poil de la bête pour les adaptations du septième art et le succès de Joker apporte un peu d’espoir pour un renouveau. DC Fandome a conquis les fans avec des bande annonces ou promesses qui claquent.
1. Wonder Woman 1984
Le film, dont la date de sortie a été reportée à cause du virus, a dévoilé sa deuxième bande annonce lors de la convention. On en sait donc plus sur les ennemis qui affronteront la guerrière amazone dans les années 80 en pleine guerre froide : tout d’abord la rivale éternelle et féline Chettah, mais aussi l’homme d’affaires et télépathe Maxwell Lord. Voici cette bande annonce :
https://www.youtube.com/watch?v=8lZki_Z35N0
2. Black Adam
Le film sortira le 22 décembre 2021 mais un personnage sera absent du casting : son ennemi Shazam. On y retrouvera pour la première fois Hawkman et Atom et, ô surprise, le sombre Black Adam est joué par Dwayne Johnson. Après le Bloodshot interprété par Vin Diesel, les adaptations comics au cinéma musclent leur jeu !
https://www.youtube.com/watch?v=2JbLxgVrvVM
3. The Flash
C’est une nouvelle qui a fait l’effet d’une bombe : avec l’apparition de Flash au cinéma, c’est également le multivers qui entre en scène. Avec la mise en scène de plusieurs versions de la même planète, c’est la porte ouverte à tous les possibles avec plusieurs personnages identiques vivant dans des réalités alternées. L’occasion d’expliquer les différences incohérentes entre les films précédents mais aussi de se préparer à des scénarios extrêmement larges. La bombe est lâchée : sur ce film, il y aura donc plusieurs Batman dont deux que l’on a bien connus au cinéma à savoir le Batman incarné par Ben Affleck et le premier joué par Mickael Keaton. Un sacré retour !
4. The Batman
Le film était en tournage avant le virus et quelques images du prochain Batman joué par Robert Pattinson avaient fuité sur la toile. Désormais, on peut voir la première bande annonce officielle. Les images ont conquis les fans avec un Batman plus sombre que jamais qui ressemblerait presque à sa Némésis le Joker tant Pattinson semble inquiétant. On sait que le film abordera les débuts du chevalier noir et le super vilain vedette du film sera Enigma, l’Homme Mystère. On y voit également un Pingouin effrayant joué par Colin Farell, totalement méconnaissable.
https://www.youtube.com/watch?v=HsWlgInAdu0
5. Snyder’s cut
C’était certainement la bande annonce la plus attendue même devant celle de The Batman. On le sait, Zack Snyder a vécu un terrible drame en 2017, année du tournage de Justice League. Joss Whedon l’a remplacé au pied levé pour un film qui a énormément déçu les fans. Depuis, tout le monde hurle le retour de Snyder et la version qu’il aurait filmée. Désormais, on en sait plus sur son ancienne version qu’il va retravailler. Le film sera composé comme une série en quatre parties d’une heure chacune disponible sur la plateforme HBO en 2021. Snyder a donc dévoilé cet immense projet en offrant une « bande annonce » faite de ces images d’antan et qui annonce du lourd avec la présence de Darkseid. La musique « Hallelujah » (présente déjà dans son ancien film Watchmen) montre à quel point les fans seront heureux de ce retour miracle de la Ligue de Justice… ou pas !
https://www.youtube.com/watch?v=emE2Fgum1Ww
Reste quand un même un constat incontestable : l'évènement n'a réservé strictement aucune place aux comics. Un comble, mais qui s'explique malheureusement de façon très simple : l'industrie des comics ne pèse désormais, en terme de revenus générés, plus rien face à celles du cinéma, des séries et des jeux vidéo...