13 juillet 2021 / Adaptation

Girl Power

Girl Power
© planetebd.com 2021

« Je me sers de la seule ressource naturelle qui existe en abondance : les filles ! »
Cette phrase tirée du dernier MCU Black Widow sorti ce mercredi, qui paraît anodine ou machiste, résume pourtant tout le film. Ce n’est pas un film de super héros de plus, pas non plus un film à gros effets spéciaux (même s’ils sont nombreux et magnifiques) ou simplement un film d’action... C’est un film de/par/ avec et en hommage aux femmes !

Dès le générique, le ton est donné le temps d’une magnifique reprise de Nirvana avec la voix puissante et envoûtante de Maria J. Par les femmes bien-sûr car la réalisatrice est Cate Shortland et, ô surprise, Scarlett Johansson produit le film ! Avec les femmes, puisque le casting compte en tout et pour tout trois hommes (et encore : un seul apparaît vraiment régulièrement), pour une véritable armée de guerrières et autres filles charismatiques. Même les super vilains connus sont des femmes !
Malgré tout, le message principal du film est que l’homme domine la femme (pourtant puissante et en surnombre). Mais cela ne dure qu’un temps. Le film est non seulement un hymne à la gente féminine, mais aussi une formidable parabole de l’émancipation et de la libération du sexe plus jamais faible. Un reflet de nos sociétés actuelles ?

On le sait, Marvel s’adapte à son temps et épouse les mouvements et modes de l’époque. Ce film est une parfaite illustration de l’importance des femmes qui s’affirment et revendiquent leur place dans le monde entier. Pour se venger des féminicides, des viols ou abus sexuels, des brimades ou injures, rien de tel qu’une pose de crâneuse et des coups de pied à tout va ! Pourtant, qu’on ne s’y trompe pas : on est loin d’un discours féministe ou revendicateur. Tout se fait avec intelligence, sensibilité et finesse. Mission accomplie, mademoiselle Romanoff !