13 février 2020 / Actualité

Hubert est mort

Hubert est mort
© planetebd.com 2020

Aujourd'hui, le microcosme du 9ème art – éditeurs, auteurs, lecteurs, acteurs divers – est aussi attristé que stupéfait : nous apprenons le décès d'Hubert Boulard, plus connu sous le simple prénom de « Hubert ».
D'abord reconnu comme coloriste, Hubert s'était aussi révélé un scénariste hors pair. Parmi les plus pointus, les plus talentueux, les plus surprenants. Sans conteste parmi les meilleurs. Il travaillait avec à peu près toutes les maisons d'éditions, avec la même exigence, souvent avec le même succès.

La critique l'a souvent distingué, à juste titre, et pas qu'en France (primé du « Firecracker Alternative Book Award Best graphic novel 2015 » aux États-Unis pour Beauté). En 2015, Hubert a reçu le prestigieux prix Jacques-Lob pour l’ensemble de son œuvre.
On ne compte plus ses œuvres marquantes : Monsieur désire, Les ogres-dieux, Miss pas touche, Beauté, Le leg de l'alchimiste, La chair de l'araignée, La nuit mange le jour, Les gens normaux et dernièrement encore, Le boiseleur. Il préparait Ténébreuse, chez Dupuis, aux côtés de Vincent Maillié. Pour Glénat, Zanzim est en train de terminer Peau d'homme, un one-shot qui s'annonce encore remarquable, et jusqu'alors prévu pour avril 2020.

Chez planeteBD, nous l'avions rencontré plusieurs fois, en interviews ou au détour de bavardages en festival. Il nous épatait par son humilité, sa disponibilité, son humanité... qui allait de pair avec un talent fou. Nous sommes profondément tristes.