parution 01 janvier 2004  éditeur Albin Michel  Public ado / adulte  Thème Thriller

Break point T1

La matriochka

Quatre loosers sont recrutés par un inconnu masqué pour braquer la matriochka, un coffre-fort réputé inviolable. Une série B de bonne facture, violente et réaliste, qui finit forcément mal...


 Break point T1 : La matriochka (0), bd chez Albin Michel de Saimbert, Mutti
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Albin Michel édition 2004

L'histoire :

Adossé au mur intérieur du coffre-fort le mieux gardé de France, William se compresse l’abdomen. Les mains en sang, la vie le quitte peu à peu. Il se remémore la préparation de ce braquage foireux. Il sortait juste de 7 années de taule pour avoir couvert les malversations bancaires de son meilleur ami, tandis que ce dernier couchait avec sa femme. Gras de la bedaine, et souffrant d’un physique peu avantageux, il s’était fait bien des illusions sur l’amour. A peine dehors, quatre hommes étaient bizarrement intervenus pour l’empêcher de se jeter par-dessus la rambarde d’un pont. Quatre truands à la petite semaine, recrutés comme lui parce qu’ils n’ont plus rien à perdre, par un mystérieux personnage masqué appelé « la Gorgone ». « Le désespoir est un excellent combustible ». Lui, ce sont ses compétences informatiques qui ont séduit la Gorgone. Leur mission : s’emparer d’une fabuleuse collection de bijoux, protégée à l’abri d’un coffre-fort réputé inviolable. Un coffre, enfermé dans un coffre plus gros, lui-même enfermé dans un troisième coffre géant, suivant le principe des matriochkas…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Que ce soit au cinéma ou en BD, les histoires de braquages se relèvent toujours un exercice de style jubilatoire. Il s'agit au prime abord de faire croire au spectateur/lecteur qu’un système de sécurité est parfaitement cuirassé, puis de s’amuser ensuite à le violer. Philippe Saimbert (Les âmes d’Hélios, Les processionnaires) relève le défit en scénarisant ce diptyque empruntant à la perfection les ficelles du genre. Ambiances obscures, décors moroses, rapports violents et passés douloureux s’entrechoquent à merveille. Dans ce premier tome, seuls les personnages nous sont présentés, multiples flash-back à l’appui. L’astuce du braquage reste encore à découvrir dans le second volet. Certes, les traits de caractères sont un peu stéréotypés, mais c’est au profit d’un bon divertissement, servi en outre par un dessin réaliste en couleurs directes de Mutti. Cet italien multi compétent dans de nombreuses disciplines artistiques, petit nouveau dans le 9e art, est déjà bien virtuose. A suivre de près…

ISBN 9782226147936