parution 01 septembre 2004  éditeur Albin Michel  collection Post Mortem
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Horreur

Fils de l'enfer

De jeunes et belles femmes sont retrouvées atrocement mutilés dans la ville de Prague. Une histoire de cimetière horrifique à l'atmosphère pesante.


Fils de l'enfer, bd chez Albin Michel de Accardi, Catacchio, Marzo
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Albin Michel édition 2004

L'histoire :

Poussés par la faim, Jackele Narr et Koppel Barr pénètrent de nuit dans le cimetière de Prague pour y dérober les offrandes monétaires offertes par les villageois. Au détour d’une tombe, ils sont alors les témoins d’une scène effroyable : un monstre en train de dévorer une jeune femme ! Ils s’enfuient aussitôt à toutes jambes, après que ladite bête eut jeté sur eux le cadavre encore frais. Deux jours après, ils sont pendus haut et court par les autorités, le sang de la victime répandu sur leurs habits les accusant sans équivoque possible. Mais les meurtres ne s’arrêtent pas pour autant ! La ville entière frémit de terreur. Pour se calmer les nerfs, les habitants en viennent à trouver des boucs émissaires improbables. Lang, le conseiller du roi, décide alors de faire appel à Scota, jadis banni de la cour pour avoir promis l’irréalisable : l’or de la pierre philosophale. Ce dernier se met aussitôt en quête de la vérité dans les ruelles sombres de Prague…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce one-shot propose, dans un graphisme sombre, une histoire placée sous le signe de la nuit et du sang. Elle se range donc parfaitement dans la nouvelle collection d’Albin Michel, Post Mortem. Dans un style d’écriture littéraire précis et soigné, Andrea Accardi développe des personnages inquiétants, vils ou calculateurs. Que l’action se situe dans un cimetière, au château ou dans les ruelles de la ville, l’atmosphère de Fils de l’enfer est parfaitement lugubre. Le roi parait à moitié fou, le sourire de son nain est mauvais à souhait et l’assassin tout à fait monstrueux ! On se laisse vite prendre par cette ambiance grâce, notamment, à un graphisme particulièrement adapté. La couleur principale de l’album est le noir, les planches étant très largement encrées. L’esthétique visuelle n’atteint pas des sommets mais l’ensemble est terriblement efficace. La taille de cette histoire est juste un peu courte. Car si on y rentre facilement, on en sort encore plus rapidement.

ISBN 9782226152671