parution 01 février 2001  éditeur Albin Michel  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Mondes décalés

Les processionnaires T1

Le grand passage

Quand la réalité disparaît brusquement au profit d'un endroit qui semble se nourrir des plus profondes angoisses d'un jeune homme... Début d'une série très intrigante, aux graphismes asphyxiants, mais à la narration un peu trop confuse.


Les processionnaires T1 : Le grand passage (0), bd chez Albin Michel de Saimbert, Séra
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Albin Michel édition 2001

L'histoire :

Quelque part en France, en plein hiver, sur une route qui surplombe un profond aplomb. Un père et un fils entament une discussion qui a tout du psychodrame. Le pater hurle sur sa progéniture, lui reprochant son caractère faible et son incapacité à admettre la mort de sa mère. Le second réplique qu'il a honte de son nom. Il reproche à son géniteur d'avoir construit sa fortune en dépit de toute morale. C'est aussi ce qui peut, selon lui, expliquer la tragique disparition de sa mère. Les deux hommes en arrivent presque aux mains. Le fils s'enfuit, mais quelques virages plus loin, sa voiture embrasse un rail de sécurité. Il sort un peu hagard et marche quelques mètres, lorsqu'il s'aperçoit que l'endroit où il évolue désormais n'a rien de naturel...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il est des récits qui proposent un univers étrange et fantastique, dans lequel les personnages semblent perdre brutalement pied. La réalité s'effondre et laisse place à un contexte mystérieux. C'est très exactement le parti-pris narratif que Philippe Saimbert a adopté dans ce volume introductif. Avec un dessinateur de la trempe de Séra, le pari aurait pu être réussi, car son visuel hallucinant s'avère idéal pour transmettre le malaise ressenti par le personnage principal. Au premier coup d’œil, on est saisi par une drôle d'impression. On peut parfaitement se dispenser de lire les textes des premières pages pour comprendre que ce qu'il s'y passe n'est « pas net »... C'est pourtant avec une impression assez mitigée qu'on achève ce 1er tome. Certes, et on insiste sur ce point, le dessin véhicule parfaitement l'étrange ambiance. Il permet même d'amplifier le mystère. Mais la narration livre tellement peu de clés de compréhension qu'il en ressort un sentiment de confusion de l'histoire. Un début de série en demi-teinte...

ISBN 9782226114808