parution 12 décembre 2004  éditeur Albin Michel  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange

Ne touchez à rien

Un vieux couple impose une volonté étrange aux potentiels acquéreurs de leur maison : la présence permanente de leurs cadavres empaillés. Un scénario décousu à l'ambiance ratée.


Ne touchez à rien, bd chez Albin Michel de Simsolo, Bézian
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Albin Michel édition 2004

L'histoire :

Monsieur Chabert est un riche négociant en vin. Il a récemment acheté un hôtel particulier dans un quartier résidentiel aisé de Bordeaux. Les anciens propriétaires ont exigé, par testament, d’être empaillés et placés autour d’une table dans la maison. Tout acheteur intéressé doit impérativement respecter cette volonté s’il souhaite acquérir la demeure. Mais monsieur Chabert n’en a cure. Après tout, il fait ce qu’il veut chez lui ! Pourtant, à chaque fois qu’il se réveille ou qu’il rentre chez lui après une courte absence, le couple qu’il avait pris soin d’enfermer dans la cave est là, assis dans une des pièces communes. Un jour, la chose l’effraie tant que son cœur finit par lâcher. 23 ans plus tard, un nouvel acquéreur se présente. Une seule condition pour devenir propriétaire. Les anciens propriétaires ont exigé…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A travers l’histoire de 4 propriétaires successifs d’une même bâtisse, Simsolo développe une histoire bien peu palpitante. Il s’efforce d’abord à installer une atmosphère qu’on aurait bien voulu plus étrange ou angoissante. Ses personnages ont à peine le temps d’entrer en scène qu’ils disparaissent aussitôt, à part le couple de vieux « fantômes », présent du début la fin. Seulement, on ne sait rien sur ces empaillés. Eux seuls auraient pourtant pu apporter un peu de liant à cette fiction et lui donner une dimension moins anecdotique. Le scénariste les a rendu inconsistants en ne délivrant aucune information les concernant. Au dessin, Frédéric Bézian s’en tire mieux que son collègue. Dans un style sec et anguleux, ses planches dégagent ce que le scénariste n’a pas su exprimer. Cela ne suffit malheureusement pas.

ISBN 9782226155290

  • Sa note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

Ce qu'un autre en pense sur la planète BD :

Comment ne pas succomber à une telle couverture, qui nous rappelle l’univers de Tim Burton et ses mystères ? Alléché par son bleu profond et envoutant, on entame avec curiosité la lecture de cet album. La première de ses qualités, immédiatement perceptible, tient aux graphismes épatants de Bézian. La composition des planches, les couleurs et leurs contrastes, la finesse des dessins (personnages, costumes et décors), provoquent ainsi une sorte de fascination. Quant à l’histoire et sa narration, malgré un postulat très classique (une maison hantée par des esprits s’amusant avec les habitants successifs), elles sont également réussies. A titre d’exemple, le chapitre introductif nous a rappelé bien des fois la littérature de Poe, excusez du peu… D’autre part, le fait de ne rien savoir au sujet de ces spectres d’habitants n’enlève rien à l’intérêt des chapitres qui se succèdent comme les propriétaires des lieux dans le temps. Au contraire, ces fantômes anonymes installent le mystère. Tout ce qu’on sait, c’est qu’ils sont là et que c’est immuable… Peu importe leur passé et les raisons pour lesquelles ils hantent les lieux, ce sont des revenants et cela suffit à installer l’ambiance feutrée et terrorisante à la fois de ce récit. Nul besoin de chercher à creuser du côté des spectres, mieux vaut se laisser emporter par cette malédiction qu’ils retournent contre d’autres… Notons également que Bézian associe à chaque période un dessin différent, faisant de Bordeaux un théâtre aussi magnifique qu’inquiétant. De l’étrange, du mystère, une intrigue intergénérationnelle, une unicité de lieu et un visuel épatant… Certes, on est sommé de ne rien toucher, on ajoutera juste qu’on ne jettera rien non plus…