parution 15 mai 2015  éditeur Atrabile  collection Sang
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Chronique sociale, Roman graphique

Des filles de ma connaissance

Kwon Yong-Deuk, auteur de BD coréen, partage ses déboires amoureux à travers 8 nouvelles où sentiments contradictoires, petits mensonges et trahisons mesquines rythment des histoires d’amour de notre temps. Amour amère.


Des filles de ma connaissance, bd chez Atrabile de Yong-Deuk
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Atrabile édition 2015

L'histoire :

Deux ou trois truc sur l’amour. Les hommes ont en général des visions bien différentes de l’amour. Won en est toujours à ce demander « …c’est quoi, à la fin ? » Puisque exprimer ce qu’il ressent, n’est pas l’amour, il en est arrivé à une impasse et se lamente au volant de sa voiture. Sa compagne lui rappelle que le feu est vert, il démarre, laissant le silence tendu se réinstaller dans l’habitacle. Ils sont en froid, sachant à peine pourquoi. Trois fois rien, mais quand même, il n’a pas de raison de la laisser gagner. C’est peut-être puéril, mais c’est comme ça ! Il s’imagine sur un stade de baseball prêt à lancer une balle terrible à sa copine qui l’attend concentrée, batte en main, prête à tenter le homerun… Quand un SMS fait vibrer le téléphone de Kwon, elle lui demande qui c’est. Il répond que c’est un spam. Elle n’y croit pas et lui arrache le téléphone des mains. En effet ce n’est pas un spam, c’est Lee Gi-bbeum (prénom féminin) qui voulait savoir si Kwon viendrait au mariage de Sang-sik. « Oh bon Dieu, elle m’a eu ! » déclare-t-il, voyant le coup parfait de son adversaire s’envoler dans le ciel du stade de baseball « B A A M ! » la journée va être difficile. Le jour du mariage, pendant le repas où l’on ne parle que fric-fric-bagnoles-salaire-mariage-fric, Kwon ne pense qu’à Lee Gi-bbeum qu’il a brièvement croisée au moment de la photo de groupe.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

À travers un exercice que d’aucun jugerait trop intime, Kwon Yong-Deuk a l’aplomb d’assumer son statut d’homo modernus au fil de 8 nouvelles qui racontent des tranches de sa vie amoureuse. Il rappelle au passage qu’au-delà du temps et des origines, l’amour reste une énigme, qui pourtant se manifeste à chacun de manière assez semblable. Ses maîtres à penser, Matt Groening, Adrian Tomine (Optic nerve…) et le réalisateur Hong Song-Soo marquent son œuvre tout en lui permettant d’exprimer qui il est : un humain, taraudé par des questionnements sans réponses et une technologie qui grignote inexorablement le lien social. À tel point que les SMS qui font vibrer les téléphones ont maintenant une place de choix au sein des crises de couples et des histoires de cul. L’ère de la nouvelle technologie est en place, modifiant les modes de vie et les relations de manière significatives, jusqu’à en laisser beaucoup sur le bord du chemin, solitaires et paumés. Dessinées en noir et blanc sur une dizaine d’années, les nouvelles évoluent graphiquement, avec une netteté qui s’installe dans les vignettes, ainsi qu’une richesse accrue des décors au fil des années. Intéressante à constater, la progression visuelle accompagne celle des récits, affirmant de plus en plus la maîtrise de cet auteur atypique. Une anecdote pour terminer : lors de la publication d’un e-book sur donation et devant l’importance des sommes versées par certains, Kwon Yong-deuk décida la gratuité du texte ! Atrabile publie décidément des auteurs de qualité, et semble bien décider à s’y tenir. C’est suffisamment rare pour être souligné !

voir la fiche officielle ISBN 9782889230310