parution 01 août 2009  éditeur Bamboo  collection Grand angle
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Thriller

Groom Lake T4

Soliloquy

Le monde ignore que le président des USA est mort, lorsque celui-ci se réincarne dans la peau d’un gamin de 10 ans, pour accomplir un dessein précis. Conclusion laborieuse du second diptyque d’une série d’espionnage qui passe à côté de son sujet…


 Groom Lake T4 : Soliloquy (0), bd chez Bamboo de Richez, Dzialowski, Saint Blancat
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Sur la base secrète de Groom Lake, alias la célèbre zone 51 dans le désert du Nevada, des savants font « remonter » des âmes de l’au-delà, en les incarnant dans des enfants. Or, la dernière âme qui vient de remonter dans Bill, un orphelin de 10 ans, n’est autre que celle… du président des USA en fonction, alors que le monde entier ignore totalement qu’il est mort ! Le locataire du bureau ovale à la Maison Blanche n’est autre qu’un acteur sosie, une marionnette aux ordres du secrétaire d’état à la défense, qui détient les véritables rennes du pouvoir. Evidemment, lorsqu’il apprend la réincarnation du président Paxton à Groom Lake, le secrétaire d’état fait tout pour « effacer » la chose. Il fait écraser l’hélico du colonel Stanford, qui dirige Groom Lake, et place aussitôt un homme à lui à la tête de la base. Mais à ce moment là, à Groom Lake, des militaires suspectent que le gamin est la clé d’un secret d’Etat prodigieux. Après l’avoir questionné, ils comprennent tout et l’aident à s’évader à bord du bombardier furtif qui sert d’ordinaire à faire croire aux curieux à la présente d’extraterrestres. Bill, alias Paxton, réussira t-il à accomplir le mystérieux dessein pour lequel il est « remonté » ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Suite et fin du second diptyque de Groom Lake : tout finit par s’imbriquer au sein de cette intrigue quelque peu capillo-tractée. Reste qu’il aurait sans doute été possible de faire plus percutant et plus profond sur cette idée de la réincarnation expérimentée scientifiquement. En effet, le scénario d’Hervé Richez se perd un peu en fausses pistes (le coma de madame Flannagan) ou s’étaye sur des conjonctures pour le moins irrationnelles (les circonstances de la mort du président) ou totalement grotesques (le flic se gratte partout quand l’affaire est louche !)… pour finalement laisser de côté les pans les plus intéressants du sujet. Par exemple, comment fonctionne le processus de réincarnation dans ce labo secret ? Quelle logique de sélection est donc opérée ? Ne peut-on utiliser la réincarnation de Léonard de Vinci à une finalité plus productive à l’échelle de l’humanité ? Dans la même optique, pourquoi ne pas essayer de faire remonter Einstein, au lieu d’un vulgaire président secondaire ? Groom Lake reste finalement une histoire d’espionnage standard, avec un peu d’action, un zest minimum de fantastique et un suspens un peu bancale. Ce manque d’impulsion est sans doute aussi imputable à une carence de fluidité dans les cadrages et le découpage. Le trait réaliste de Jean-Jacques Dzialowski, souvent peu fignolé, sur lequel il est souvent difficile de cerner les protagonistes, a toutefois tendance à s’améliorer au fil des tomes.

voir la fiche officielle ISBN 9782350784670