parution 05 février 2020  éditeur Bamboo  Public ado / adulte  Thème Humour

Les Seignors T3

Pires que des gosses !

La vie continue au sein de la maison de retraite autogéré « Hosannah », où de nouveaux pensionnaires côtoient les fondateurs de l’établissement. Une suite de gags convenus et sans originalité.


Les Seignors T3 : Pires que des gosses ! (0), bd chez Bamboo de Sti, Richez, Juan, Amouriq, Mirabelle
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2020

L'histoire :

Alors que Miche s’occupe tranquillement dans sa chambre en effectuant des mots croisés, deux personnes l’observent discrètement. L’attente est longue... mais enfin, le petit vieux, fatigué par sa dure journée de labeur, se met à bailler. Les deux espions en profitent alors pour propulser dans sa bouche, à l’aide d’une sarbacane, la gélule que Miche refusait de prendre. Maintenant qu’il l’a avalée, il ne reste plus qu’à trouver une solution pour lui administrer le suppositoire... Plus tard, Miche appelle son ami italien afin qu’il vienne régler son téléviseur qui ne fonctionne plus correctement. Cependant, il a beau faire tout son possible, Miche répète constamment que l’image est floue ! Le retraité finit même par perdre patience car son documentaire sur la vie des chemins de fer va bientôt commencer et il risque de le rater. Enfin, alors les deux hommes sont en pleine dispute, Silver débarque dans la chambre et annonce que Miche et lui ont échangé par mégarde leur paire de lunettes lors de la partie de belote de la veille et qu’il ne voit rien du tout avec celles de son ami… Le lendemain, un comte au portefeuille bien garni visite la maison de repos dans le but d’y finir sa vie et de financer par la même occasion l'établissement. Il semble conquis, jusqu’au moment où il croise Miche, qui est en train de s’acharner sur une taupe, en hurlant « Tu vas crever saleté ! »…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Troisième tome et bis repetita pour cette série signé Sti & Hervé Richez (scénario), Juan (dessins) et Mirabelle & Alexandre Amouriq (couleurs). Le principe de départ est celle de retraités s’occupant eux-mêmes de la maison de retraite dans laquelle ils séjournent. L'idée était bonne, mais les gags sont tellement convenus et peu inspirés qu’on est forcément déçu ! Sur les 44 nouveaux gags d’une page de ce volume, il y en a deux ou trois qui font sourire... pas plus. Le reste est malheureusement beaucoup trop classique pour convaincre et se distinguer de l’énorme concurrence dans le registre humoristique. Un autre bémol vient du fait que la quasi-totalité des gags tournent autour de Miche, le retraité de la SNCF. Les autres personnages pourtant également intéressants font du même coup plus de la figuration qu’autre-chose dans ce troisième tome. Aux dessins, Juan propose un trait franco-belge « gros nez » digne de ses prédécesseurs, mais ça ne suffit pas pour sauver l’ensemble. Bref vous l’aurez compris, on ne trouve pas grand-chose à sauver dans cette série qui manque d’un petit grain de folie ; ou du moins d’un élément permettant de la démarquer des autres séries. On peut toujours espérer que ça arrive lors du prochain album, mais on commence sérieusement à ne plus trop y croire…

voir la fiche officielle ISBN 9782818968628