parution 06 novembre 2019  éditeur Bamboo  collection Grand angle
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Marius

A Marseille, Escartefigue, le patron du bateau qui relie les 2 quais du vieux port, prend le temps de siroter un pastis et de discuter avec Marius pendant que des clients patientent. Une superbe adaptation d’un classique français.


Marius, bd chez Bamboo de Stoffel, Scotto, Morice
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2019

L'histoire :

Marseille 1930, sur le vieux port, au bar de la marine, Escartefigue sirote un pastis en terrasse. Son matelot accourt pour lui annoncer qu’un voyageur a pris place dans le navire transbordeur et qu’au moins 3 ou 4 personnes gesticulent sur l’autre quai. Avec une certaine nonchalance, le capitaine du bateau donne pour consigne à son mousse de faire monter progressivement la pression et de donner quelques coups de sifflet le temps qu’il finisse son verre. Marius, le fils de César le propriétaire du bar, engage la conversation avec le marin. Il lui demande si ce dernier n’a jamais eu envie de voyager, de prendre le large comme certains de ses collèges. Le marin lui répond avec une certaine arrogance qu’il est fier d’être capitaine, seul maître à bord après dieu. Il se fout de Madagascar, du Brésil et de toutes ces destinations qui lui font une belle jambe car il est trop heureux dans son vieux port.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La trilogie marseillaise est certainement l’œuvre la plus connue de Marcel Pagnol. Ces tragédies ont d’abord vu le jour au théâtre, en 1929, puis elles ont connu un succès incroyable au moment de leur adaptation cinématographique avec des grands noms comme Raimu, Pierre Fresnay ou encore Orane Demazis. Ces œuvres ont traversé les époques et demeurent des grands classiques français. Le jeune Marius est amoureux de la belle Fanny, mais il ne lui a pas encore clairement fait part de ses sentiments. Cette dernière le pousse à déclarer sa flamme et attise sa jalousie en se laissant courtiser par un homme beaucoup plus âgé. Le jeune marseillais rêve également de voyage et hésite à céder à l’appel du large. L’essentiel de l’action de ce premier opus se déroule dans le bar de César, le père de Marius. Les auteurs, sous le contrôle du petit-fils de Marcel Pagnol, ont respecté le plus fidèlement possible l’œuvre originale. Pour ceux qui en auraient douté, la magie opère pleinement en BD et on redécouvre cette œuvre avec jubilation. Pour ceux qui ne connaissent pas ce monument de la culture française, ils vont pouvoir se délecter de dialogues savoureux, rire de situations cocasses et être emportés par la tension émotionnelle de certaines situations. Si cette adaptation est réussie c’est certainement grâce au talent des scénaristes Serge Scotto et Eric Stoffel, et notamment grâce au magnifique travail de Sébastien Morice. Le trait léger, fluide et la mise en couleur lumineuse du dessinateur breton, restituent avec beaucoup de justesse l’ambiance provençale. Le portrait des personnages, leur gestuelle sont confondants avec la version cinématographique. A n’en pas douter, Marcel Pagnol n’aurait pas renié cette adaptation.

voir la fiche officielle ISBN 9782818967416