parution 28 août 2019  éditeur Bamboo  collection Grand angle
 Public ado / adulte  Thème Humour, Fantastique - Etrange

#Nouveaucontact

Un photographe amateur qui vit seul en Ecosse publie sur internet les photos d'un monstre dans un lac. Un album amer et très drôle sur les ravages des réseaux sociaux, par un Bruno Duhamel en forme !


#Nouveaucontact, bd chez Bamboo de Duhamel
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2019

L'histoire :

Maggie tient une épicerie perdue au bord d’une route écossaise. Emma, une écrivaine célèbre, vient de s’installer loin de la ville pour connaitre l’anonymat. Et Doug vit seul, passionné de photos, mais il n’a jamais voulu les montrer à personne. Tous trois se croisent lorsque Doug vient chercher sa dernière commande, avant de rentrer chez lui, dans sa petite maison en pierres au bord du lac. Ce sera sa dernière journée de tranquillité. Car ce soir là, alors qu’il enchaîne les clichés d’animaux en liberté sur les rochers, son objectif se fixe sur une créature qui sort la tête de l’eau, puis son corps en forme de monstre du Loch Ness. Mécaniquement, il multiplie les clichés, et sans y réfléchir un instant, il les publie sur Twister, avant d’aller se coucher. Le lendemain matin, la folie s’est emparée de ses images, dont très vite, un média va confirmer l’authenticité présumée. Les coups de fil se multiplient, les cameramen arrivent sans prévenir, les associations de tout bord s’emparent du sujet... Une entreprise locale est accusée de manipulations génétiques. Doug, lui, voudrait juste qu’on le laisse tranquille. Dommage...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour ce nouveau one-shot, Bruno Duhamel démarre sur les chapeaux de roue en multipliant les situations drôles, avec un talent de mise en scène d’une extrême efficacité. Le regard du lama en page sept est un exemple parfait de l’humour de l’auteur, savant mélange de dérision pure et d’une habileté étonnante à enchaîner des cases rapides au fil de pages d’une fluidité totale. Duhamel a plein d’idées et il sait les amener, avec de nombreuses planches qui se terminent sur un moment suspendu, qui vous fait foncer vers la suivante. Cet album est à la fois un délire presque burlesque sur les ravages de l’information en continu et des réseaux sociaux, mais aussi une sorte de fable désenchantée sur l’impossibilité de trouver la tranquillité pour un homme qui, a priori, ne demande rien à personne. Drôle, provocateur, grossier, le personnage de Doug est extrêmement attachant, alors qu’il perd petit à petit tout contrôle sur sa propre vie. Politiquement incorrect, dessiné dans le style semi-réaliste dont Duhamel est un des maîtres actuels, ce récit contient de très jolies cases dans lesquelles le dessinateur prend visiblement plaisir à s’exprimer, sans jamais nuire à l’impact de sa narration. Une nouvelle preuve du talent de cet auteur complet, un nouveau anti-héros solitaire plein de caractère comme dans l’excellent Jamais. Un album qui se lit avec un sourire sur le visage, et une petite pointe d’amertume salutaire.