parution 12 février 2014  éditeur Bamboo  Public ado / adulte  Thème Historique, Aventure - Action

Sur les bords du monde T2

L’équipage de l’Endurance est au plus mal, bloqué par les glaces en plein Antarctique. Un final sobre et un peu court, pour une histoire vraie extraordinaire.


 Sur les bords du monde T2, bd chez Bamboo de Richez, Malaterre, Henry, Frasier
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2014

L'histoire :

Ernest Shackleton, commandant de l’équipage Endurance, tient toujours son journal de bord malgré les affres de son voyage en Antarctique. En effet, la situation est de plus en plus désespérée pour lui et ses hommes. Bloqué dans les glaces, l’Endurance ne peut plus avancer. Les hommes tentent de dégager le passage, mais des gros morceaux de banquise viennent aussitôt remplacer les morceaux de glace cassés. Il faut abandonner le bateau car celui-ci menace de craquer à tout moment. Les marins mettent alors pied à terre et tentent de rejoindre l’île Paulet. Cependant, le froid est des plus redoutables. Les ennuis s’amoncellent : Wordie, devenu fou par les températures extrêmes, avance seul dans le désert de glace, complètement nu. Ernest le retrouve in extremis et lui sauve la vie. De plus, le manque de nourriture s'ajoute au problème du froid : le quartier maître est surpris à vouloir voler la réserve, tandis que certains hommes, dans une crise de démence, veulent même manger un jeune mousse ! Le commandant tente de calmer les esprits, mais il est régulièrement immobilisé par de violentes crises de sciatiques. Après quelques semaines de marche, l’équipage totalement gelé voit enfin une lueur d’espoir : un banc de manchots. Affamés, les hommes se ruent sur les malheureux oiseaux marins et se livrent à une véritable curée. Le sang rougit la neige, sous les yeux déments des matelots épuisés. Pourtant, leur calvaire ne fait encore que commencer...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après avoir raconté la traversée du bateau l’Endurance dans le tome un, les auteurs évoquent la partie la plus intéressante de cette histoire vraie : l’errance de près de 22 mois des 27 membres de l'équipage du commandant Ernest Shackleton en plein Antarctique ! Privés de leur bateau, sans nourriture ni eau, ces héros des temps modernes vont affronter le désert de glace, le froid et les privations dans des conditions extrêmes. D'emblée, le récit donne le ton avec la lente descente aux enfers… un enfer blanc. Les hommes doivent vaincre des obstacles inhumains pour espérer survivre : rationner drastiquement l’eau et la nourriture, résister aux températures avoisinant les -40° C, se repérer dans un univers hostile avec seulement une boussole et un cabestan, marcher de longues journées malgré l’épuisement. Cet exploit est passé inaperçu à l’époque, car il s'est déroulé en pleine seconde guerre mondiale. Shackleton a certes échoué dans son rêve de traversée, mais il a réalisé quelque chose de bien plus grand en survivant à cette odyssée. Le sujet était donc porteur dès le début. Ce deuxième tome se contente de raconter, semaines après semaines, l’exploit inimaginable de ces Ulysse des temps modernes. Même si les scénaristes auraient pu souligner encore davantage l’aventure humaine et les actes héroïques de l’Endurance (un nom prédestiné), ils ont choisi avec raison la sobriété pour raconter cette incroyable histoire. Se contentant des faits qu’on nous présente sous forme de journal de bord, les auteurs laissent l’héroïsme des matelots émerger face à l’adversité monstrueuse de l’Antarctique. Le rythme fonctionne sur le principe simple d’une succession d'obstacles à surmonter : à peine en ont-ils franchi un, qu’une nouvelle désillusion les attend car l’obstacle suivant parait encore plus insurmontable. L’ensemble est un peu rapide toutefois et on a du mal à s’imaginer réellement ce qu’ont pu vivre les explorateurs qui ont souffert pendant des mois dans le froid extrême. Le dessin d’Olivier Frasier restitue une ambiance étouffante au milieu de ce gigantisme de glaces, mais il faut reconnaître que les marins demeurent anonymes car le trait est grossier au niveau des visages. Ce diptyque a toutefois le mérite de mettre en lumière une aventure humaine hors normes, qui ne pourra vous laisser de glace…

voir la fiche officielle ISBN 9782818924068