parution 26 septembre 2003  éditeur Casterman  Public enfant / ado / adulte  Thème Historique, Aventure - Action

Alix T23

Le fleuve de Jade

Alix et Enak s’engagent dans une singulière course-poursuite sur un bras de Nil sauvage. Une aventure poussive, au dessin inexpressif et sans rythme.


 Alix T23 : Le fleuve de Jade (0), bd chez Casterman de Moralès, Martin
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2003

L'histoire :

A Alexandrie, dans le palais de Cléopâtre, un honteux marché se met en place. Contre dix cassettes remplies d’or, on propose à Cléopâtre de marier Enak à une princesse égyptienne. L’union d’Enak, héritier du trône de Menkhara, avec Mahrka, sœur du prince de Méroé, consoliderait l’alliance entre les deux provinces. La reine d’Egypte cède rapidement à l’appât de l’or. Elle ordonne le rapatriement d’Enak et d’Alix depuis Rome. Mais une fois arrivé à Alexandrie, Enak n’est guère emballé par cette perspective. Les deux jeunes gens sont accompagnés contre leur gré jusqu’au palais de Djerkao, prince de Méroé. Plutôt aimable, Mahrka n’est guère plus enthousiaste de cette alliance forcée. Elle délaisse même ouvertement Enak pour entreprendre des approches sur Alix, avant d’aider les deux jeunes gens à prendre la tangente. Aussitôt poursuivis par les soldats de Djerkao, les fugitifs s’engagent imprudemment sur un bras de Nil d’une étrange couleur vert de jade…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans la série « BD culte qui s’essouffle », Alix et Enak se tapent un aller-retour sans queue ni tête sur le Nil, constatant au passage que d’improbables hommes-lézards n’auraient pas du boire une eau croupie. Alix est complètement empoté, la psychologie des personnages dissonante, les rebondissements douteux… Saluons tout de même au passage la performance de Jacques Martin, l’un des derniers monstres sacrés de la BD franco-belge. Assisté au dessin depuis 6 albums par Rafaël Morales, il continue à 83 ans d’assurer le scénario de sa série culte. Morales, fidèle à la ligne claire du maître, améliore son style. Mais les expressions des visages demeurent bien statiques et le mouvement inexistant. Comparé aux techniques de BD moderne, le rythme de ce type de récit a de quoi anesthésier un insomniaque ! Certes, ce nouvel opus est moins décousu que les récents épisodes. Mais les aventures d’Alix étaient tombées à un tel niveau de platitude qu’il n’était pas difficile de faire mieux. Alix termine tout de même son périple en faisant des cochonneries dans une piscine avec Cléopâtre en personne ! Finalement, Jean-Edouard et Loana n’ont rien inventé…

voir la fiche officielle ISBN 9782203312234