parution 26 septembre 2012  éditeur Casterman  collection Ecritures
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action

La Patience du tigre

Pour résoudre une énigme au trésor, trouvée dans un vieux meuble, Jeanne et Eugène gagnent les Indes. Mais le trésor cherché est-il bien celui auquel ils s’attendent ? Après huit ans d’absence, retour jubilatoire de Jeanne Picquigny.


La Patience du tigre, bd chez Casterman de Bernard
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2012

L'histoire :

Il y a ce meuble laissé par Nothing Meilleur, lors de l’aventure à Cuba (voir L’ivresse du poulpe). Un meuble qui livre enfin la totalité de ses secrets, pour une jolie somme d’énigmes. Des énigmes qui pourraient bien conduire à un joli trésor... Alors évidemment, en Bourgogne, dans la maison de famille des Picquigny, l’effervescence gagne peu à peu. D’autant que Jeanne attend un nouvel heureux évènement et que Eugène a de douloureuses fourmis dans les jambes. Trésor, il y a : voyage, il y aura. Et la première étape a pour nom la perfide Albion. Car un séjour en Angleterre s’impose, au plus grand dam d’Eugène : seul son père semble capable de résoudre l’ensemble des énigmes livrées par le « Stippo » de Nothing. Et il faut dire que les relations entre le fils et son père sont plutôt tendues… Le temps du voyage, le petit Modeste est confié à Louise et Victoire. Nos deux tourtereaux accostent alors bientôt outre-manche, pour un accueil familial des plus frileux, mais des plus enrichissants. Et surtout riche de quelques révélations qui ne tardent pas à conduire la famille Picquigny-Peacock sur la route des Indes…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ah ! Qu’il l’aime, sa Jeanne, Fred Bernard…Y’a qu’à voir comme il la serre de près dans ses petites cases. Voir comme il lui dessine la courbe des yeux. Comme il lui trousse son petit bout de nez et s’amuse à faire remonter en virgules des mèches noires sur ses joues... Huit ans qu’il attend avec une patience< /i> féline de lui offrir une nouvelle aventure. Une pour remplacer l’Afrique, la rencontre amoureuse et le gros dinosaure (voir La tendresse des crocodiles< /i>). Une pour oublier la séparation sentimentale et le trafic d’alcool à Cuba (voir L’ivresse du poulpe). Une pour nous laisser rencontrer ses enfants et la faire retrouver Eugène Love Peacock, l’amour de sa vie. Puis l’inviter à chasser le trésor (?), de Pondichéry aux cimes de l’Himalaya... Lâchez le tigre Fred Bernard et ses coups de pattes faussement naïfs, d’une incroyable sensibilité… En boulimique, il offre une aventure épaisse de 500 pages à Picquigny. La galerie de personnages (père, fils et fille Peacock, Pamela Baladine Riverside, Victoire Goldfrapp, Timoty Python, le Maharajah…) est une nouvelle fois incroyable : chacun mériterait sa BD. Les dialogues sont toujours impeccablement ciselés, alternant humour acide, sagesse, envolées encyclopédiques, percées philosophiques et poésie. Les animaux parlent. Les rêves, l’érotisme et la sensualité offrent leur tempo. Et surtout l’ensemble livre un vrai récit de voyage. Un de ceux qui rappelle Corto Maltese. Un qui nous fait partager la fascination de l’auteur pour l’Inde, au rythme d’une véritable aventure dont le scénario à habilement usiné les éléments : Histoire (on croisera entre autres Gandhi) et décorum socio-géographique s’entrelacent malicieusement avec quêtes multiples (au trésor, ésotérique, féministe, amoureuse, philosophique, métaphysique, de liberté…) et action. Et puis surtout, il nous fait partager une idée de l’amour – du couple, de la famille – d’une incroyable profondeur. Difficile, donc, de ne pas en parler pendant des heures, tant l’ensemble est touffu. Et c’est d’ailleurs bien là le seul écueil d’une aventure pesant son kilo. On aime inévitablement cette sensibilité déjà offerte par l’auteur à travers l’ensemble de sa production. On aime cette troisième aventure parfaitement servie et offrant un final tout en surprise, ne laissant aucun doute sur une suite déjà douloureusement attendue.

voir la fiche officielle ISBN 9782203049000