parution 04 mars 2020  éditeur Casterman  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Quatorze juillet

Jimmy, jeune gendarme de province, va se prendre d’affection pour un père et sa fille qui viennent tout juste de perdre quelqu’un lors d’un acte terroriste. Un thriller plaisant au sein de la France d’aujourd’hui.


Quatorze juillet, bd chez Casterman de Quenehen, Vivès
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2020

L'histoire :

Jimmy, jeune gendarme à l’avenir prometteur, contrôle un véhicule qui roule au-dessus de la vitesse autorisée. Après avoir contrôlé les papiers, le coffre ou encore avoir fait souffler le conducteur dans l’éthylotest, Jimmy apprend que ce citadin s'en va passer l’été à Saint-Jean-Le-Monestier en compagnie de sa fille. Puis, le gendarme annonce à l’automobiliste qu’il écope d’une amende et d’un point de retrait à son permis. Enfin avant de laisser partir le conducteur et sa fille, il les informe qu’ils se sont trompés de route et qu’ils doivent faire demi-tour avant de prendre la première à droite. Après le service, Jimmy reste au sein de la caserne pour réviser son examen d’officier et dès le lendemain, il repart sur les routes en compagnie de sa collègue, Stéphanie, suite à un signalement de plantation de cannabis sauvage. Sur place, les deux gendarmes sont en train de tout arracher et de remplir de nombreux sacs poubelle lorsque Jimmy entend hennir au loin. Pensant qu’il s’agit d’un des jardiniers qui s’enfuit, le jeune homme rejoint rapidement la route et tombez nez à nez avec la fille du citadin de la veille ! Elle vient de voler un cheval et le monte à cru… Convoqué à la gendarmerie suite aux exploits de sa fille, Vincent explique qu’ils sont venus dans la région pour faire leur deuil. La mère de Lisa vient en effet de mourir dans un attentat…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Bastien Vivès (scénario et dessin) et Martin Quenehen (scénario) proposent un thriller se déroulant au cœur d’une France encore traumatisé par les attentats successifs. Une France complètement perdue, alors que les migrants affluent, fuyant la misère et l’horreur de leur pays. Dans cette ambiance pesante, les auteurs nous racontent l’histoire d’un gendarme de province se prenant d’affection pour un peintre et sa fille, Lisa, qui vient de perdre son épouse dans un attentat. Venant lui aussi de vivre un deuil avec le décès de son père, ce gendarme très intègre va s’impliquer plus que de raison pour aider ce duo, alors qu’il prépare en parallèle son examen d’officier et qu’il s’inquiète de l’approche de la fête nationale, événement à haut risque rassemblant beaucoup de monde. Au cœur d’un récit de plus de 240 pages entièrement en noir et blanc, Vivès et Quenehen livrent une aventure humaine très agréable à lire et rythmée par de nombreux événements et rebondissements parfois classiques parfois moins. Le parti pris du duo est également de ne pas toujours donner tous les détails, les explications des différentes intrigues du scénario. Ça pourra déstabiliser ceux qui aiment qu’on les emmène par la main de A à Z, mais c’est finalement assez plaisant de pouvoir imaginer soi-même la finalité des choses. Aux dessins, Bastien Vivès use d’un trait et d’un découpage très cinématographiques qui donnent immédiatement l’impression d’être au cœur d’un polar. Quant à ses personnages, ils nous rappellent inévitablement certains personnages du manga Lastman qu’il a réalisé avec Balak et Mickaël Sanlaville. Sans doute renforcé par le côté noir et blanc, Jimmy semble ainsi être le croisement entre Elorna et Richard Aldana. Bref, on vous conseille vivement ce thriller rural très intéressant...

voir la fiche officielle ISBN 9782203196834