parution 19 août 2009  éditeur Casterman  collection Kstr
 Public ado / adulte  Thème Policier

Trois fois rien

Deux amis habitués des petites magouilles passent à la vitesse supérieure et tentent le gros coup sur un vol de diamants. Un polar cynique et violent, par un duo d'auteurs en devenir.


Trois fois rien, bd chez Casterman de Féjard, Jurdic
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2009

L'histoire :

A sa sortie de prison, pour un cambriolage qui a mal tourné, Seth retrouve son pote Matt pour lui proposer de passer à la vitesse supérieure. Profitant des contacts qu'il a établis derrière les barreaux, il cherche par tous les moyens à réaliser le gros coup qui lui permettra de se la couler douce. Lorsque deux flics ripoux prennent contact avec le jeune homme pour mettre en œuvre un vol de diamants, Seth est convaincu que son heure est venue. Il convainc également Matt de participer activement à ce coup, en permettant au groupe d'accéder à l'aéroport où il travaille, et où le précieux butin doit atterrir. Partagé entre la peur de la prison, à laquelle il a échappé de peu, et le rêve d'offrir un train de vie digne de ce nom à sa petite amie, Matt se laisse embarquer. Mais lorsque, armé jusqu'aux dents, le groupe s'attaque au jet privé qui vient d'atterrir et s'empare de la valise censée contenir les diamants, une surprise les attend…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le label KSTR continue de nous proposer des œuvres « indé » de jeunes auteurs, une démarche qu'il faut saluer car il propose ici, à un prix raisonnable, une histoire complète sur plus de 140 pages. Force est de constater que ce nouvel opus ne devrait pas attirer les spotlights sur la collection. En effet, trop de légèreté, trop de rapidité, trop d'approximations émaillent ce polar, pourtant moderne, violent et cynique. Si l'intrigue aurait pu tenir le lecteur en haleine, il en va ici comme des polars français au cinéma : avec une intrigue correcte, on peut faire soit un thriller haletant soit un film policier de plus. On est clairement dans la deuxième catégorie ici, et la mise en images vraiment trop rapide de Benjamin Jurdic n'incite pas à la bienveillance. Dans un style semi-réaliste qui rappelle Eric Maltaite, ce jeune dessinateur (qui signe ici son premier album) a probablement voulu favoriser la nervosité… mais au dépend de cases approximatives aux détails sacrifiés. Le scénario de Frédéric Féjard (également auteur du très dur Rêve de Milton) ne donne pas dans le sentiment et abuse de rebondissements improbables (un pompiste qui reconnait la voiture de son pote au beau milieu du Nevada...) pour boucler cette histoire étrange. On final, on n'entre pas dans cette course-poursuite échevelée qui ne parvient ni à captiver, ni à surprendre… sauf à la toute dernière page.

voir la fiche officielle ISBN 9782203010222