parution 28 août 2013  éditeur Casterman  collection Ecritures
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Guerre

Uriel Samuel Andrew

En 2007, de retour au pays après leur mission en Irak, 3 soldats se retrouvent confrontés à la difficulté de vivre « normalement ». Un récit habile en forme de témoignage qui met en scène le trouble de stress post-traumatique.


Uriel Samuel Andrew, bd chez Casterman de Will Argunas
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2013

L'histoire :

2007, dans un camp américain en Irak. Uriel, Samuel, Andrew et Hill, tous autre originaires de la même ville des Etats-Unis, se charrient gentiment avant d’aller se coucher. Ils s’offrent ainsi l’occasion d’oublier le quotidien martelé par l’énorme pression qu’ils subissent sur le terrain. Leurs conversations ont d’ailleurs presque toujours le même objectif : imaginer ensemble leur retour au pays et dresser la liste de ce qu’ils pourront faire pour enfin passer du bon temps… Et de bon temps, ils en parlent toujours lorsque, assis dans un car de l’U.S Army, ils enfilent la dernière ligne droite qui les conduit à la maison. Ils sont 39 soldats, reçus chez eux comme des héros, étonnés d’une telle fête à leur arrivée. On s’embrasse, on s’étreint, on se congratule. Uriel, Samuel et Andrew n’en reviennent pas : qu’il est bon de rentrer chez soi. Au même moment, chez les Turner, deux officiers frappent à la porte. Le fils ainé, Caine ouvre. Il ne comprend pas. A l’inverse, il ne faut qu’une seconde à sa mère pour deviner que son mari, Hill, est mort au combat. Uriel, Samuel et Andrew sont eux bien vivants, mais le retour au pays sera bien plus difficile qu’ils ne l’avaient imaginé…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Comme le faisait – entre autres – Springsteen, il y a trois décennies en beuglant son Born in the USA, Will Argunas éprouve à son tour la thématique du retour au bercail des soldats américains. Le Vietnam laisse ici sa place à l’Irak (mais il aurait aussi pu s’agir de l’Afghanistan) pour un récit proche du docu-fiction, croisant les trajectoires « post-irakiennes » d’Uriel (U), Samuel (S) et Andrew (A). Habilement, au fil des quelques 200 pages, le plus américain des auteurs de BD français met en scène ce que les praticiens appellent le « trouble de stress post-traumatique ». Cauchemars nocturnes, hallucinations, peurs paniques, dérives addictives, violences, mécanismes de la dépression sont ainsi parfaitement égrainés. Qui plus est, parce qu’ils sont épaissis des multiples interactions humaines engendrées par le retour de ses (ex)militaires devenus parfaitement inadaptés à la « vraie vie ». Judicieusement, Argunas va même jusqu’à décrire les dommages collatéraux transmis en héritage à sa famille, et à son fils en particulier, par un 4éme soldat, Hill Turner, mort en mission. Le message est en tout cas limpide et illustre parfaitement la triste vérité : plus de 20% des vétérans sont revenus durablement affectés par ce syndrome post-traumatique, pour une guerre qui, au final, fera plus de victimes sur le sol américain que sur le terrain-même du conflit irakien. Will Argunas ne cherche pas la polémique, balayant tout angle politique et préférant celui du témoignage à hauteur d’hommes. Il offre ainsi sans effet de manche abusif un véritable hommage à ces vétérans qui luttent (avec diverses fortunes) pour ne pas se laisser happer définitivement par notre incompréhension. On regrettera juste peut être – en raison du traitement choisi – de ne jamais se laisser surprendre par le récit. De son coté, le style « haché » habituel du dessin s’estompe derrière un noir et blanc maîtrisé et tout aussi habile à transmettre l’émotion.

voir la fiche officielle ISBN 9782203060777