parution 31 mai 2017  éditeur Delcourt  collection Jeunesse
 Public enfant / ado  Thème Humour

Capitaine Fripouille

Capitaine Fripouille débarque pour aider sa fille à sauver sa librairie d’un puissant concurrent mégalomane. Une fable sociale très tonique, comme une première approche de la politique.


Capitaine Fripouille, bd chez Delcourt de Ka, Alfred
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2017

L'histoire :

Un carrosse arrive à brides abattues dans la petite ville fortifiée de Palladipelledipollo. Un homme dynamique et massif en descend avec énergie. Le capitaine Fripouille est de retour en cette citée qu’il a jadis bien connue. Il se pointe ainsi, sans avoir prévenu personne, dans la librairie tenue par sa fille Fabiola et son gendre Ernesto. Malgré les récriminations de Fabiola pour son absence subite et prolongée, Fripouille est ravi de faire la connaissance de sa petite-fille Edna. Et il propose d’aider sa famille à résister à l’envahissement commercial de Federico Jabot, qui a acheté quasiment toutes les boutiques du patelin et se montre insistant pour obtenir la librairie. Fabiola ne croit pas que « l’aide » de son père soit une bonne idée… mais de toute façon, elle ne voit aucune autre solution : les dettes s’accumulent, les clients fichent le camp… Et dès le lendemain, sur le marché, Jabot en personne fait le tour des stands pour saluer ses « administrés ». Une nouvelle fois, il se montre plus qu’insistant auprès de Fabiola avec une offre de rachat de sa librairie. Mais Fabiola refuse. Au passage, elle vend aussi un livre « qui rend intelligent » à un pauvre hère qui souhaite se cultiver…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce Capitaine Fripouille – qui n’a rien à voir avec le Capitaine Fracasse de Théophile Gautier – a beau se trouver dans la collection jeunesse Les enfants gâtés, il véhicule un propos politique clairement de gauche, sous forme de fable quelque peu manichéenne. Le message du scénariste Olivier Ka est pluriel et ses composantes imbriquées : il est nécessaire de lire des livres pour comprendre le monde et veiller à son équilibre (instruction !) ; il revient au peuple de se prendre en main pour lutter contre l’hégémonie commerciale des puissants mégalomanes (révolution !) ; le partage des richesses prévaut sur leur accumulation par quelques-uns (communisme !). On ne peut que valider ces idéologies un peu pontifiantes, ainsi émises. Les enfants risquent d’appréhender l’histoire selon une lecture plus primaire, en raison de sa forme narrative et graphique ultra dynamique. Car l’aventure est tonique, avec beaucoup d’action et d’engagement de la part des protagonistes, le bedonnant et jovial Fripouille en tête. Le dénouement final rocambolesque tire presque du côté des combats de mechas géants apprécié des mangas ! Du pain béni pour Alfred, qui s’en donne à cœur-joie pour dessiner et mettre en scène avec l’emphase nécessaire cette fable, qui ressemble à une première approche de la politique pour les enfants.

voir la fiche officielle ISBN 9782756094960