parution 07 octobre 2020  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Anticipation, Aventure - Action, Thriller

Carmen McCallum – cycle 6, T18

Les Portes de l'enfer

Carmen part au fin fond de la Sibérie pour régler définitivement le problème Léonid, déjà tué une fois. Fin d'un cycle moins pêchu que ce à quoi nous a habitué la célèbre mercenaire.


 Carmen McCallum – cycle 6, T18 : Les Portes de l'enfer (0), bd chez Delcourt de Duval, Louis, Smulkowski, Siner
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2020

L'histoire :

Après la destruction du centre de Londres à l’arme nucléaire par un commando écologique, l’Europe s’est effondrée. Les Amériques répondant à ce cataclysme par l’autarcie, le vieux continent se retrouve seul pour régler ses problèmes. Et parmi eux, un sujet se fait de plus en plus urgent : assurer ses besoins en gaz, pour éviter la fin de toute civilisation sur le sol européen. Gazprom, géant de l’énergie, compte reprendre en main ses usines du fin fond de la Sibérie. Mais le détachement d’ingénieurs envoyés là-bas en train pour réparer et remettre en marche l’usine de Bovanenkovo ne donne plus de nouvelles. Carmen Mc Callum est dépêchée sur place pour retrouver notamment un mystérieux émissaire, « le météorologue » et ses deux attachés scientifiques, envoyés spéciaux de Natalya Ivanov, la présidente de Gazprom. Alors que la mercenaire approche de la zone sensible, elle comprend que les choses ne vont pas être aussi simples que prévues. Car un nouvel homme fort à pris le pouvoir de cette région : le clone de Leonid Maiakovski, dont elle a tué l’original il y a de ça plusieurs années… Et le nouveau Leonid compte bien prendre sa revanche !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce tome 18 signe la fin d’un cycle de deux albums de Carmen Mac Callum. Si le même scénariste, Fred Duval, est aux commandes depuis les origines de la série, on retrouve ici le même dessinateur et la même coloriste qui ont commencé à œuvrer sur le tome précédent. Visuellement, on reste toujours loin de la qualité des débuts de la série. Ce dernier tome nous plonge cependant de façon tout à fait crédible dans l’ambiance glacée (-50° !) d’une Sibérie plutôt apocalyptique. Force est de constater que les traits des personnages sont mieux maîtrisés que lors du tome précédent. Hélas, si l’ambiance est plutôt bien rendue, il manque au scénario la dose d’action et d’anticipation technologique qui ont rendu célèbre notre mercenaire préférée. En effet, ce nouvel opus se concentre dans la mise en scène de multiples discussions entre les différents acteurs de l’histoire. Il y manque ce petit quelque chose qui fait la marque Carmen, et qu’on aura donc attendu pendant la totalité de ce cycle. On regrette aussi la toute fin de l'album, qui termine un peu brutalement, et tient un peu du : « ils vécurent longtemps et eurent de nombreux enfants ». Espérons que cela n’aura été que l’occasion pour Carmen de se reposer, et que la série repartira de plus belle dans le nouveau cycle à venir !

voir la fiche officielle ISBN 9782413022459