parution 29 mai 2019  éditeur Delcourt  collection Mirages
 Public ado / adulte  Thème Roman graphique

Cher corps

Quelle femme ne s'est pas un jour sentie mal dans sa peau ? Mince, ronde, cellulite par ci, vergeture par là… autant de petits défauts qui font de nous ce que nous sommes. Mesdames, si on « commençait-à-essayer-d’arrêter » de vouloir tout contrôler ?


Cher corps, bd chez Delcourt de Bordier, Collectif
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2019

L'histoire :

Notre corps, et plus précisément le rapport au corps : un vaste débat et de nombreux tracas. Il y a ce qu’on voit et ce qui ne se voit pas. Parfois dans la tête, d’autre part dans le corps, mais surtout et souvent dans le cœur. Il y a la militante des années 70 qui se bat pour la pilule et revendique le choix d’avoir ou non des enfants ; l’anorexique qui témoigne de son combat pour survivre et s’en sortir ; la rescapée des attentats du Bataclan qui y a laissé une partie de son âme mais pas seulement, des séquelles corporelles irréversibles qui lui rappelleront toutes sa vie ce drame ; la quarantenaire qui lutte pour accepter son âge et le temps qui passe et au final se découvre un nouveau corps et une « nouvelle vie » ; cette fille incomprise qui pensait ne jamais s’épanouir sexuellement jusqu’à ce qu’un médecin mette enfin un nom sur son mal ; cette femme-homme transgenre en quête d’identité, qui se cherche encore ; cette ado avec les problèmes de puberté classiques, mais difficiles à vivre quand on a 14 ans ; et puis les autres… Autant d’exemples que de femmes ! Sur certains corps, on peut deviner une vie et ses épreuves : un accident, un corps rond ou modelé, les traces d’une grossesse ou encore un traumatisme. Une chose les lie : le sentiment d’incompréhension qui s’accompagne parfois de honte ! Douze témoignages poignants, parfois graves, invitent à la tolérance et l’acceptation de soi. Puisque de toute façon, elles n’ont pas ou plus le choix !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A travers ces témoignages, Léa Bordier donne la parole et libère les femmes de leurs complexes et sujets tabous. Et comme l’union fait la force, cet album réunit un collectif de femmes, 12 auteures qui chacune illustre et scénarise à sa manière la confession d’une « Femme ». Léa Bordier est d’abord à l’origine d’une chaîne Youtube à succès, éponyme, Cher corps. Elle y réalise des entretiens avec des femmes venues parler de... leur corps ! A l’image de sa chaîne, le roman graphique est une prouesse. Il réunit différents cas et styles de femmes, les corps mis en images par 12 dessinatrices et autrices de talent. On ne présente plus Mademoiselle Caroline, Carole Maurel, Mathou ou encore Daphné Collignon (et bien d’autres). Chacune développe sa propre griffe pour des portraits intimes et des parcours de vies variés. Cet ouvrage est une ode à l’acceptation de soi, avec une note positive et bienveillante pour nous apprendre, Mesdames, à nous accepter telle que nous sommes. Et ce, pour deux raisons. La première, c’est qu’on ne choisit pas, ou pas vraiment (merci maman ^^). La seconde, c’est parce que lorsqu'on a fait le deuil de son idéal, on peut avancer et lâcher prise ! Alors soyons indulgentes. Et si finalement… je m’acceptais comme je suis ?

voir la fiche officielle ISBN 9782413013594