parution 18 novembre 2015  éditeur Delcourt  collection Jeunesse
 Public enfant / ado / adulte  Mots clés Conte - Féerie

Pieter et le lokken

Contre les conseils de ses parents, Pieter libère un lokken, une créature d’apparence innocente (mais en fait, non), qui se nourrit des rêves. Un conte fantastique plein de malice et de morale, pour jeune public.


Pieter et le lokken, bd chez Delcourt de Ka, Supiot
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2015

L'histoire :

Un manteau neigeux a recouvert le village moyenâgeux. Le jeune Pieter accompagne sa maman sur le marché, où elle vend sa production artisanale : des oiseaux fabriqués en bois et en tissus. Les clients marchandent, les temps sont durs. Le soir venu, le père de famille rejoint, plein de poussière, la demeure familiale, après sa tournée dans les bois. Olaf est chasseur de « lokkens » et il annonce fièrement en avoir tué dix larves dans la journée. Les lokkens sont des créatures ambigües : d’apparence mignonne, lorsqu’ils pendouillent sous forme de larves aux branches des arbres, ils se nourrissent, la nuit venue, des rêves des gens. Or une fois atteinte leur taille adulte, ils revêtent une apparence monstrueuse et deviennent terriblement dangereux ! C’est d’ailleurs à cause de leur présence à proximité du village que tous les oiseaux ont fui la région. Pieter trépigne de pouvoir accompagner un jour son père à la chasse aux lokkens, mais il est encore trop petit. Le lendemain, Pieter accepte par défi – pour rejoindre la bande de deux copains – d’aller cueillir un fruit qui pue dans la forêt. Mais ce faisant, il tombe sur une larve de lokken, dans une bulle et un halo jaune. Celle-ci lui parle, toute innocente, toute gentille… Elle lui demande de ne pas croire ce que lui racontent les adultes. Elle lui fait voir ses rêves et lui demande de l’emmener avec lui. Pieter s’exécute…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Non, Pieter et le lokken n’est pas une relecture flamande de Pierre et le loup. Pour la nouvelle collection Jeunesse des éditions Delcourt (au format géant) (pénible à ranger en bibliothèque), Olivier Ka a imaginé un conte « de fées » certes un peu étrange, mais carrément flippant (à travers les yeux du jeune public) et bel et bien original. Ici, un enfant héros fait une grosse bêtise en désobéissant à ses parents… et un ennemi d’apparence innocente révèle progressivement sa nature monstrueuse. Comme tout conte qui se respecte, il y a donc une bribe de morale (hé, les enfants, mais vous allez un jour écouter les conseils avisés de vos parents, oui ou crotte ?)… mais cette morale n’est pas non plus trop prépondérante. On retrouve ici le principe de Gremlins (les créatures mignonnes sont parfois des monstres), ou de Pinocchio (le miroir aux alouettes), mais adapté à un contexte médiéval traditionnel. La plus-value se situe tout de même du côté de l’inventivité du récit et de sa trajectoire imprévisible, même si on se doute que tout finira bien (sinon, ce serait un polar hard-boiled). Au dessin, Olivier Supiot s’en donne à cœur joie avec des personnages méga caricaturaux, parfois grimaçants, dessinés avec un rendu gouache et crayons de couleurs, ainsi qu’un surplus de teintes rouges-jaunes… comme à Noël. Son lokken ressemble un peu à un Pokémon® géant, ce qui n’est pas le moindre des atouts pour les têtes blondes. En fin d’album, un triptyque cartonné propose quelques jeux classiques autour d’une belle illustration du village médiéval enneigé.

voir la fiche officielle ISBN 9782756076355