parution 14 mars 2012  éditeur Delcourt  collection Shampooing
 Public ado / adulte  Thème Historique, Guerre

Retour à Saint-Laurent des Arabes

En revenant sur la carrière d'instituteurs de ses parents, l'auteur évoque le sort que la France a réservé aux Harkis, ces soldats Algériens rapatriés qui ont combattu pour que la France ne perde pas sa colonie. Un album qui honore leur mémoire.


Retour à Saint-Laurent des Arabes, bd chez Delcourt de Blancou
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2012

L'histoire :

Robert Blancou et Claudine Carteyrade sont deux jeunes instituteurs qui vont se connaître à Saint Maurice l'Ardoise, un village dans le Gard. Ils sont en début de carrière et n'ont même pas connaissance de l'existence du camp de Harkis où se situe l'Ecole dans laquelle ils vont travailler. L'Administration va largement profiter de leur naïveté et de leur inexpérience, en se gardant bien d'expliquer que chaque soir, le courant est coupé dans les baraquements qui abritent les familles Harkis, qu'ils ne disposent ni de toilettes, ni de de douches dans les pavillons, qu'une seule sortie collective les jeudi après-midi leur est permise... Malgré un traitement privatif des libertés, le couple d'instituteurs réussit à tisser des liens de confiance avec les familles et les enfants dont ils s'occuppent, grâce à leur bienveillance et leur humanité...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L'Algérie a obtenu son indépendance il y a 50 ans. Si on est sensible à l'Histoire et à la citoyenneté, la façon dont la France a « accueillie » les Harkis est un sujet qu'on ne peut ignorer. Daniel Blancou a choisi de l'aborder à travers des éléments de sa vie familiale, car les deux instituteurs protagonistes de ce récit ne sont autres que ses parents. La narration est remarquablement servie par la sobriété des textes et des planches. Ici, rien n'est superflu : les flashbacks correspondent aux souvenirs évoqués, des tranches de la vie quotidienne dans ce camp et la mise en page rappelle aussi celle des BD des années 60, avec ces fameuses « cases » reproduites dans des dimensions identiques. Le lecteur est immédiatement aspiré par ce récit en forme de confession. Les aller-retour dans le temps sont nombreux, pour mieux marquer la prise de distance et l'émergence d'une conscience politique au sein de cette communauté, dans laquelle ses parents vécurent durant sept ans. Sans jamais verser dans la polémique ni le parti-pris, son récit intimiste nous éclaire sur de nombreux points, à la manière d'un reportage de terrain. Un ouvrage remarquable, une très belle réussite qui contribue à alimenter le devoir de mémoire.

voir la fiche officielle ISBN 9782756024202