parution 29 janvier 2020  éditeur Delcourt  collection Shampooing
 Public ado / adulte  Thème Erotique, Heroic-fantasy, Humour

Wolcano, la Sorcière du cul

Wolcano est sommé(e) de s’expliquer devant le conseil des mages quant à sa propension assumée à pratiquer le sexe sans vergogne. Une quête d’heroïc-fantasy aussi originale qu’essentielle : la quête du cul ! (la diguedondaine)


Wolcano, la Sorcière du cul, bd chez Delcourt de Zalewski
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2020

L'histoire :

Lors d’une fête de village, Wolcano la (jeune) sorcière ramène dans sa chaumière à toit pointu un petit charpentier, afin de se donner sans scrupule avec lui à la gaudriole. Cluster Monpiano – oui, c’est son nom – profite donc d’une sympathique fellation, sans trop comprendre pourquoi « lui ». Car il n’est guère doté d’un charme transcendental… Wolcano lui explique que, justement, les gros dragueurs, c’est pas sa came. Or alors même qu’ils s’affairent à leurs galipettes, un cyclope blanc démoniaque apparaît – aux yeux de Wolcano seulement. Il lui dit qu’il s’appelle Ox, qu’il est envoyé par les grands mages, qui lui retirent son statut de sorcière. L’on lui reproche clairement de trop aimer le cul : elle vient d’arriver au score de 666 amants dans son plumard. Sorcière, ce sont des règles avant tout ; or elle les outrepasse sans vergogne. Le nombre est certes sympathique, mais Wolcano s’insurge et demande à plaider son comportement devant le haut conseil des mages, afin qu’ils reviennent sur leur décision. Ox accepte de l’accompagner jusqu’au grand palais, au cours d’un voyage à pied qui sera riches en rencontres et en expériences…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’heroïc-fantasy et le cul ont plutôt le vent en poupe, dans le 9ème art du XXIème siècle. Certes, mais rarement en même temps. C’est pourtant à ce genre de délire original que nous convie Shyle Zalewski, que certains connaissent peut-être sous le pseudo de Edam Edam, auteur-musicien(ne) décomplexé(e) et sevré(e) de culture punk. Un délire loin d’être purement gratuit dans le fond, bien qu’on se perde régulièrement dans le propos et le rythme séquentiel que le/la jeune auteur(e) insuffle à la quête initiatique de sa sorcière, transposition de lui/elle-même dans un univers et une époque indéfinis, mais assurément magiques. Car vous l’aurez compris, le personnage principal alter-ego de l’auteur(e) est transgenre, à moins que ça ne soit l’inverse. Il/Elle revendique de n’avoir rien à foutre d’une catégorisation à ce niveau, et surtout d’aimer le cul et de le pratiquer sans vergogne ! Cette quête d’heroïc-fantasy, qui passe par différentes étapes de la construction de ce propos, peut pleinement être traduite par une catharsis de cette question. Le dessin, dans une veine très shampooingienne (la collection dirigée par Lewis Trondheim) est certes minimaliste, il reste très chaste. Les obsédés sexuels adeptes de positions insolites et de gros plans détaillés passeront leur chemin : l’aventure n’est jamais ni graveleuse, ni visuellement explicite. L’allégorie de la sorcière – un être démoniaque et honnis, qui se livre à des pratiques contre-nature – est au contraire bien choisi, très juste et sert avec une fausse légèreté le sujet libertaire, que notre époque n’ose parfois plus aborder. Vive le cul, les amis.

voir la fiche officielle ISBN 9782413021889