parution 11 septembre 2014  éditeur Des ronds dans l'O  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Sentimental

Au coin d'une ride

Atteint de la maladie d’Alzheimer, Georges est contraint d’être accueilli dans un établissement spécialisé. C’est Éric, son amoureux, qui se charge de l’accompagner. Un récit touchant mettant en scène différence et maladie.


Au coin d'une ride, bd chez Des ronds dans l'O de Lambert
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Des ronds dans l'O édition 2014

L'histoire :

Georges fait la comédie. Il ne veut pas descendre de la voiture stationnée devant la maison de retraite médicalisée. Éric fait tout pour l’y obliger. Il s’énerve, les minutes s’égrainent, laissant trois petites vieilles assises sur un banc observer malicieusement ce fils et ce père qui se chamaillent. Bientôt, deux jeunes infirmiers viennent prêter main-forte à Éric pour tenter, dans le calme, de faire entendre raison au futur pensionnaire de l’institution. Après avoir joué un peu avec le lave-glace, Georges cède enfin et se laisse emmener par Éric dans le bureau du directeur de l’établissement, qui est accompagné pour l’occasion de l’infirmière en chef. Une visite rapide, un planning complet d’activités et Georges se retrouve dans sa chambre pour s’installer sous les yeux écarquillés d’André, son nouveau « colocataire ». Pendant ce temps, Éric fait un dernier point avec le responsable qui lui demande sans précaution de passer sous silence sa relation amoureuse avec Georges. Il a peur du scandale, argumentant que les malades d’Alzheimer sont plus fragiles et qu’ils auraient du mal à admettre cette différence. Éric est outré : Georges et lui ne se sont jamais cachés. Devraient-ils commencer aujourd’hui ? Georges va-t-il comprendre ? Décidément, Alzheimer leur prend tout…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C’est un exercice émouvant auquel se livre Thibaut Lambert en choisissant de traiter la maladie d’Alzheimer sous un angle inattendu. A la complexité des enjeux émotionnels que noue pernicieusement et traditionnellement la maladie au sein d’un couple, il superpose en effet deux leviers de pressions sociales supplémentaires : l’homosexualité et la différence d’âge. Aussi, à la douleur de laisser Georges, son compagnon, dans un établissement spécialisé ou de se confronter au vide de son absence, de son changement de personnalité, Éric doit apprendre à cacher ses sentiments en public et à jouer le fils, plutôt que l’amant. Subtil, pudique, nourrie de tendresse et piquée de situations drôles, la partition proposée par ce récit touchant offre une déclinaison complexe de l’art d’aimer. Seul regret : l’album gratte peut-être trop timidement les sentiments en choisissant d’offrir plutôt des flashs qu’une partition plus construite sur la relation (notamment antérieure) de ces deux hommes. Néanmoins, en préférant focaliser l’histoire sur l’arrivée de Georges dans l’établissement de soins et en saupoudrant l’ensemble d’évènements du passé, le scénario parvient à faire passer l’essentiel au tempo d’une note mélancolique joliment pesée. Mis en place au moyen d’un traditionnel gaufrier, le dessin, s’il manque parfois d’élégance, restitue quant à lui sérieusement la gamme émotionnelle. A découvrir…

voir la fiche officielle ISBN 9782917237700