parution 22 avril 2009  éditeur Drugstore  Public adulte  Thème Erotique

Bang bang T5

Une étudiante à New York

Cicca accueille sa nièce venue terminer ses études à New York. Le physique torride de la jeune femme ne tarde pas à réveiller les instincts et penchants naturels de sa tante.... Une 5e aventure qui joue des clichés et fantasmes du genre.


 Bang bang T5 : Une étudiante à New York (0), bd chez Drugstore de Trillo, Bernet
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Drugstore édition 2009

L'histoire :

Il est monté livrer des saucisses et il s’attarde, selon le souhait de Madame, faire goûter la sienne. Le nouveau coursier est plutôt bien gaulé, ce qui n’a pas échappé à Cicca Mammone, alias Bang Bang pour les intimes. Mais voilà qu’en plein ébat, le téléphone sonne. C’est la mère supérieure de la Private High School de Boston qui appelle. Nicole, la fille de son défunt frère Francesco, arrive sous peu à New York afin de terminer ses études. Et elle prévoit d’habiter chez sa tante. Sans tarder, Cicca se rhabille, congédie pour plus tard le coursier et se rend à la gare centrale. Une jeune fille fraîche et ingénue l’attend. Il fait plutôt bon ces temps-ci à New York et Nicole fait rapidement tomber le haut. D’un coup, les regards des hommes se posent sur elle. Nicole est belle, très belle, extraordinairement dotée par la nature ce qui n’a échappé à personne et surtout pas à sa tante la bien-surnommée ! Cette dernière se jure de prendre en main son éducation. Elle pense que Nicole, qui a passé toute son enfance chez les sœurs, ne connaît rien du monde. Il est hors de question qu’elle perde sa vertu chez elle ! N’écoutant que son cœur (ou plutôt son corps), Cicca se rend chez un privé afin de faire suivre et garder sa protégée. Bang Bang ne roule pas sur l’or, mais il y a toujours moyen de s’arranger…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans le jargon journalistique, on appelle cela un marronnier ; en bandes dessinées, on dira que c’est un classique. Une prude et vertueuse jeune fille est initiée aux délices du plaisir par sa tante, voilà qui n’est guère original. Mais reconnaissons qu’en matière d’érotisme et de pornographie, le scénario importe peu : c’est la mise en scène qui compte. Maître émérite ès histoires, l’Argentin Carlos Trillo – qui a travaillé notamment avec Brescia, Meglia, Gimenez, etc – nous revient pour la 5e aventure délurée de la torride Cicca Mammone, alias Bang Bang pour les intimes (et ils sont nombreux !). Le pitch est encore une fois simple, assumé, et s’amuse avec les clichés du genre. La Cicca projette ses fantasmes sur sa nièce Nicole qui finit, naturellement, par y succomber. Pêle-mêle on trouve sur ce numéro : des bonnes sœurs, un coursier, un privé, une professeur de langue d’apparence faussement coincée, une étudiante (donc) ingénue et incroyablement bien foutue, un journal intime, etc. A lire au premier comme au second degré – le côté cliché étant pleinement voulu – les expériences intimes de Bang Bang ne manqueront pas d’éveiller chez son lecteur (des deux sexes, même si les fantasmes évoqués paraissent tout de même nettement plus masculins - rapport sans doute aussi à la cible public privilégiée…) un certain émoi. Pas une planche où l’on n'entrevoit un sein, des fesses, un sexe bandé, etc. Le trait de Jordi Bernet épouse les contours généreux du scénario. Délayé et nerveux, il maîtrise son sujet. Un titre adulte au final, pertinent dans le genre. A l’approche de l’été, les corps se révèlent. La température monte. Avis aux amateurs…

voir la fiche officielle ISBN 9782723468398