parution 09 mars 2011  éditeur Drugstore  Public adulte  Thème Erotique, Anticipation

La survivante

(intégrale)

La planète Terre vient d’être le théâtre d’une explosion atomique. Dans ce monde dévasté, seule Aude Albrespy a survécu. Entre peur et découragement, mais aussi ivresse et liberté, il lui faudra survivre à l’apocalypse. Une intégrale à (re)découvrir.


La survivante, bd chez Drugstore de Gillon
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Drugstore édition 2011

L'histoire :

Une explosion atomique vient d’anéantir la Terre : les corps sont carbonisés, calcinés ou irradiés, notamment ceux de Jérôme et Alain, les compagnons de plongée d’Aude. Pendant la catastrophe, celle-ci a pu se réfugier dans une grotte souterraine qui lui a servi de d’abri protecteur. Dans ce monde post-apocalyptique, restent des morts, de la poussière et une survivante. Après l’hébétude et le choc, vient le temps de l’action. Aude décide de se prendre en main et de réagir : elle retrouve une jeep, la fait démarrer et rejoint Paris fissa. Sur le chemin, elle s’arrête dans un magasin pour prendre des vêtements. Soudain, elle réalise qu’elle n’est pas seule : des cybers aimables et courtois, sortes de robots du futur, continuent de vaquer à leurs occupations, comme si rien ne s’était passé. Aude prend les vêtements et quitte le magasin, mais la voilà aussitôt poursuivie par les cybers pour tentative de pillage. Louvoyant entre les décombres et les corps, Aude parvient néanmoins à rejoindre le centre de la capitale et décide de s’installer à l’Hôtel Crillon, place de la Concorde. Un cyber majordome, Ulysse, va s’occuper d’elle, malgré son incapacité à comprendre les états d’âme des êtres humains…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avant d’être une BD érotique classique, La Survivante est une œuvre de science-fiction des années 80, très inspirée par la récente libération sexuelle de 1969. Présenté sous la forme d’une intégrale regroupant les quatre tomes de la série, l’épais volume a très bien vieilli : l’histoire est éminemment actuelle (Fukushima n’est pas loin) et Paris n’a pas vraiment changé (sauf les machines à tickets du métro !), les monuments étant eux-mêmes restés à leur place. L’idée ingénieuse de mêler récit de science-fiction et érotisme classieux permet à Gillon de décliner une réflexion féconde sur la science et la foi, la raison et l’affect, la folie et la déshumanisation. D’un côté, les cybers et leur logique froide, calculée, rationnelle, opposée de l’autre, à l’attitude pleine de pulsions et de désirs charnels des humains. Rassurez-vous toutefois, même si les dialogues sont souvent fins, éclairés et subtils, le récit n’est jamais trop complexe non plus, bien au contraire. Intelligent et prenant, quoique un peu inégal en termes d’intérêt (les deux premiers tomes sont plus percutants), La Survivante fait passer son héroïne par tous les états : folie, peur, inquiétude, découragement et bien sûr envie irrépressible de vivre malgré tout. Mais comment faire quand seuls des cybers déshumanisés peuplent la Terre ? Pour le lecteur, voir Paris sous un jour apocalyptique, traversée de rues désertes et ponctuées ici ou là de voitures renversées, se révèle jubilatoire (on pense au film d’Eric et Ramzi, Seuls tout). En plus, la BD se paye le luxe de l’envoyer vivre au Crillon, place de la Concorde et à l’œil, pendant près de 200 pages ! Enfin, grâce à une ligne réaliste très belle, associée à des couleurs désormais un peu vintage, Gillon s’autorise quelques parenthèses poétiques très bien senties. Bref, c’est du tout bon, surtout lorsque science-fiction et érotisme se marient avec autant de justesse.

voir la fiche officielle ISBN 9782226175557