parution 03 mai 2019  éditeur Dupuis  collection Aire libre
 Public ado / adulte  Thème Guerre

El commandante yankee

Un citoyen américain prend les armes aux côtés des révolutionnaires cubains. Un album épatant de Gani Yakupi, qui met en scène des années de recherche, et nous permet de vivre aux côtés des guérilleros.


El commandante yankee, bd chez Dupuis de Jakupi
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2019

L'histoire :

Sur l'île de Cuba encore dirigée par Battista, les rebelles constituent deux fronts distincts, situés de part de d'autre du pays. Dans le Sud, la Sierra Meastra est sous le contrôle des hommes de Fidel Castro revenu d'exil, et de son mouvement du 26 juillet. Plus au nord, le Secondo Frente, littéralement le deuxième front, est sous la direction de Carlos Menoyo. Ce dernier a la surprise de voir débarquer un américain qui veut rejoindre la lutte armée, pour participer à la fin du dictateur soutenu par son pays. La méfiance est de mise, la position des américains à l'égard des rebelles cubains est ambiguë, les services secrets étant convaincus que Battista ne résistera pas. William Alexander Morgan va pourtant faire ses preuves, et montrer son courage dans de premières actions armées menées contre des convois militaires de passage. Les semaines qui passent sont l'occasion pour les différents mouvements rebelles de se préparer à la chute du régime, et la visite de Che Guevara, un des commandants de Castro, donne le ton des luttes d'influence qui commencent déjà. Quel rôle vont jouer les révolutionnaires lors de la prise de pouvoir, comment gérer les relations compliquées avec le parti communiste cubain. Autant d'éléments de tension qui vont passer sur le devant de la scène le jour ou Battista décide de quitter le pays.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En revenant sur l'histoire de la révolution cubaine, à partir d'une longue enquête journalistique totalement inédite, Gani Jakupi nous propose un album à la fois instructif et surprenant, long et riche. Avec une lecture suffisamment attentive, on s'intéresse de plus en plus aux dimensions personnelles des acteurs de la prise de pouvoir de Fidel Castro, que l'auteur ne simplifie jamais, et dont il dévoile des aspects rarement abordés pour le grand-public. Très vite il met en scène le jeu trouble des américains qui ont tenté de gérer l'arrivée au pouvoir de Fidel, et il nous montre que même chez des révolutionnaires pleins d'idéologie, les manipulations sont multiples lorsque le pouvoir est à portée de main. Le livre raconte deux époques, celle du départ de Battista, puis les premières années castristes. On comprend seulement en milieu d'album que Morgan est le vrai héros de ce récit, ce que le dossier en postface – et le titre aussi, certes – explique très bien, mais que l'auteur n'a pas totalement réussi à faire sentir. On est, de ce fait, un peu moins passionnées qu'on pourrait l'être par ce destin hors du commun, en marge des noms qui sont restés dans l'histoire. Le travail est néanmoins remarquable, Jakupi prenant le temps de soigner son graphisme avec de très belles couleurs directes sur plus de 200 pages. Il faut aller voir la petite vidéo mise en ligne par l'éditeur pour annoncer l'album (le lien est ci-dessous), elle donne une envie irrépressible de se plonger dans ce retour très éclairé au cœur d'un des moments cruciaux de l'histoire contemporaine.