parution 01 septembre 2002  éditeur Dupuis  collection Repérages
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Anticipation

HAND T1

La peau des ombres

Un cobaye humain s'évade d'un laboratoire génétique. La première BD scénarisée par Pierre Pelot. Essai à transformer.


 HAND T1 : La peau des ombres (0), bd chez Dupuis de Pelot, Vegliona, Lerolle
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2002

L'histoire :

Quelque part dans le futur, une petite fille chauve pourvue de moustaches de chat s’évade des laboratoires de la Explor Inc. Aussitôt traquée par la Police de Sécurité Scientifique et par l’Anato Corporation, elle finit par atterrir entre les mains d’un bon flic moyen, Chago Dieciocho. Mais en signalant sa découverte à ses supérieurs, le policier donne sa position et manque de se faire descendre en même temps que la fillette. Chago préfère alors passer dans la zone hors contrôle pour échapper à la H.A.N.D., la Human Analysis New Department qui contrôle Explor et Anato...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pierre Pelot a beau être l’un des écrivains français les plus prolifiques, sa première contribution au 9e art reste hasardeuse. A partir d’un sujet classique de science-fiction (clonages, manipulations génétiques, maîtrise de la population), il fallait sortir des clichés. Mais compliquer volontairement la trame ne permet ni d’éviter les poncifs, ni de rendre le tout très lisible. Le dessin d’Emmanuel Vegliona, régulier mais manquant peut-être un peu de relief, est pour le moment le meilleur atout de cette nouvelle série. Pour le reste, la mise en scène laisse le lecteur sans boussole, paumé dans l’embrouillamini du monde créé. Les flashbacks s’emmêlent aux séquences de souvenirs mémoriels, qui succèdent à la trame en cours... On a du mal à suivre. Heureusement, en refermant l’album, on découvre la 4e de couverture qui expose quelques protagonistes (dont la plupart sont inconnus au bataillon). Vivement les présentations, ça favorise les liens.

voir la fiche officielle ISBN 9782800131481