parution 09 mai 2014  éditeur Dupuis  collection Aire libre
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action

Les Larmes du Seigneur Afghan

En retournant en Afghanistan, Pascale Bourgaux tente de comprendre comment un des bastions de la résistance aux Talibans semble prêt à basculer du côté de l’ennemi. La complexité du problème afghan, au rythme d’un reportage passionnant et vivant.


Les Larmes du Seigneur Afghan, bd chez Dupuis de Zabus, Bourgaux, Campi
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2014

L'histoire :

Mars 2010. Alors qu’elle fait route vers l’aéroport, Pascale Bourgaux, grand reporter, est contactée par sa rédaction : le reportage qu’elle s’apprête à faire en Afghanistan n’est pas vu d’un bon œil par le Ministère des Affaires Etrangères Belge. En raison du contexte politique du pays, on craint en effet pour sa sécurité et sa vie en particulier. Mais il n’est pas question de renoncer : ça fait des mois qu’elle parle du projet ; elle a pris un congé sans solde ; son caméraman l’attend ; et elle a déjà tout planifié avec « son seigneur de guerre » à Kaboul. Cela fait 10 ans qu’elle va en Afghanistan. Elle y retourne pour retrouver Mamour Hassan, un seigneur de guerre ouzbek du nord du pays. L’homme est l’un des résistants qui a participé à chasser les Talibans avec l’aide des américains après les attentats du 11 septembre. Pascale Bourgaux y retourne par amitié. Elle a envie de savoir ce que Mamour et sa famille sont devenus. Mais une surprise l’attend, qu’elle n’avait pas envisagée avant de fouler à nouveau la terre du village de Dasht-E-Galeh...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

D’abord documentaire réalisé pour la télévision belge (RTBF), Les larmes du seigneur afghan trouve avec cet album BD un brillant prolongement. Plus qu’un simple making of, l’ensemble prend en effet la forme d’un récit passionnant qui, non seulement, titille notre réflexion et muscle notre sens critique, mais qui se gorge en supplément d’une dimension humaine particulièrement saisissante. Pour ce qui est du sujet de fond, la trame se nourrit de la complexité du contexte historico-politique afghan dans sa dernière mouture, qui confronte envie de démocratie, liberté, religion et extrémisme taliban. Le point de départ du documentaire est le retour de Pascale Bourgaux – grand reporter forte d’une solide expérience de terrain au Kossovo, en Irak ou en Afghanistan – à Dasht-E-Galeh, le village de Mamour Hassan, un seigneur de guerre renommé. Pascale le connait bien : elle s’est souvent retrouvée à ses côtés ces dix dernières années pour divers reportages. L’homme est l’archétype du résistant et en particulier l’un de ceux qui, avec l’aide américaine a chassé les Talibans. Mais aujourd’hui les choses semblent bouger, le fantasme taliban fait son œuvre et s’immisce à l’intérieur même du fief du vieux chef de guerre afghan. C’est bien simple : même le fils d’Hassan tient un discours pro-taliban… De rencontres en constat ou tension et anti-occidentalisme primaire, Pascale Bourgaux tente sinon d’expliquer le paradoxe, de mettre le doigt dessus ou de comprendre. Une chose est limpide au final : rien n’est tout noir ou tout blanc et plutôt confié à un impressionnant nuancier de gris dans lequel la présence occidentale ne simplifie rien. Au-delà, l’exercice se met en permanence à hauteur d’homme avec un incroyable brio. A la fois pour décrire le travail et l’implication de la journaliste, mais aussi pour livrer la complexité des enjeux relationnels liés à ce contexte effervescent. A ne pas manquer.

voir la fiche officielle ISBN 9782800158464