parution 09 novembre 2018  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Humour, Guerre, Western

Les Tuniques bleues T62

Sallie

Au cours de leur nouvelle mission, Blutch et Chesterfield s’attachent à une chienne baptisée Sallie. La thématique des canidés, inspirée d’authentiques anecdotes sur la guerre de sécession.


Les Tuniques bleues T62 : Sallie (0), bd chez Dupuis de Cauvin, Lambil, Léonardo
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2018

L'histoire :

Accoudé à l’enclos des chevaux, Chesterfield raille Blutch qui pouponne sa jument Arabesque. Soudain, une garnison de Pennsylvanie, envoyée en renfort par le général Grant, déboule au campement du 22ème de cavalerie. Parmi les soldats, se trouve une chienne attachante et turbulente baptisée « Sallie ». Son maître explique qu’elle leur a été offerte deux ans plus tôt par un quidam, alors qu’elle n’était qu’un chiot. Et depuis, ce bull-terrier est leur mascotte. Elle a survécu à de nombreux champs de bataille et elle mord systématiquement au mollet tous les engagés confédérés ! Chesterfield est dubitatif quant à l’engagement patriotique d’un chien… Le soldat lui raconte alors des anecdotes étonnantes concernant le général Lee rival et son rapport aux animaux. Or durant leur discussion, il semble bien que Sallie se prenne d’affection pour le sergent Chesterfield. Pendant ce temps, l’état-major du 22ème établit son plan d’action pour la prochaine grande attaque planifiée. Ce qu’il leur manque, c’est qu’ils puissent faire parler un ennemi sous la torture, afin qu’il leur donne leurs positions. Ils décident donc d’envoyer un commando capturer un soldat confédéré en territoire ennemi…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Sallie, c’est le nom d’une chienne dont s’entichent nos Tuniques bleues dans ce 62 épisode. L’intrigue en soi n’a rien d’exceptionnelle : elle se borne à décliner les fondamentaux inévitables et archi-connus de l’une des plus longues et régulières sagas humoristiques du 9ème art. On peut résumer le pitch à tous les précédents : Blutch rechigne à aller au front ; il s’engueule avec Chesterfield ; et ils remplissent quand même une mission périlleuse en territoire ennemi. Aussi surprenant cela paraîtra-t-il, les Tuniques Bleues s’était déjà confronté à des chevaux (évidemment, s’agissant de membres d’une cavalerie), des vaches (dans Baby blues) et même des chameaux (Des bleus et des bosses), mais jamais encore véritablement à un chien. Pour matière première de son histoire, Raoul Cauvin s’est inspiré de la statue de Gettysburg, où un chien héros est sculpté au pied d’un soldat appartenant au 11ème régiment de Pennsylvanie. Au cours de la narration, le scénariste s’arrange encore pour nourrir son lecteur d’anecdotes authentiques et animalières concernant le général Lee rival. Ces éclairages didactiques font sens avec le sujet, sans le transcender non plus. Quant au dessinateur Willy Lambil, il ne faiblit pas, régalant ses fans de sa griffe humoristique sûre et traditionnelle. Les octogénaires belges demeurent vaillants aux rennes de leur série culte. Tant mieux, pourvu que ça dure !

voir la fiche officielle ISBN 9782800174389