parution 18 octobre 2009  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Salvatore T3

Une traversée mouvementée

Entamant enfin, à bord de sa julimobile, l’immense périple qui doit le conduire au pied de son aimée, Salvatore rencontre une charmante beauté qui met à l’épreuve ses sentiments. Du de Crécy pur jus : observateur, drôle et poétique.


 Salvatore T3 : Une traversée mouvementée (0), bd chez Dupuis de de Crecy
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2009

L'histoire :

Après avoir patiemment conçu, assemblé (bon d’accord : pour les pièces, il s’est abondamment servi chez ses clients et dans une galerie d’art) et bichonné sa julimobile, un véhicule high-tech rutilant, Salvatore est fin prêt : il peut enfin commencer le voyage qui doit lui permettre de retrouver Julie, l’amour de sa vie. Il ne lui reste plus qu’à faire une petite provision de fromage (160 kg quand même !) pour entamer la traversée de l’Atlantique. Enfin, traverser n’est pas le mot exact. Salvatore a tellement peur de l’océan, que contourner conviendrait mieux : Ukraine, Russie, Altaï, Détroit de Béring, Alaska, Amérique puis Argentine pour enfin tomber dans les bras de son aimée. L’ancien garagiste compte bien faire de ce voyage une véritable poésie… De son coté, son ex-cliente, Amandine se laisse doucement cueillir par la dépression : elle n’arrive pas à surmonter la perte de son petit François mystérieusement disparu, juste après son accouchement. Cependant, le reste de sa progéniture crie famine, elle se décide donc à chercher un emploi. Caissière, manutentionnaire intérimaire, serveuse dans un bar sexy : d’échecs en désillusions, elle doit se résigner à traquer les poubelles des grandes surfaces pour nourrir ses petits. Mais ces derniers n'ont pas dits leur dernier mot…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Nicolas de Crécy aime gratouiller son médium. Il aime jouer le décalage avec jubilation. Faussement naïf, l’univers qui accueille son toutou amoureux lui permet de donner libre cours à cette savante prospection. Simplement drôles, burlesques et pleines de clins d’œil à notre quotidien, les aventures de Salvatore permettent à notre gratouilleur de mener une double réflexion : avec Salvatore, il décortique intelligemment le sentiment amoureux ; via Amandine (la maman cochon), il se livre à un petit exercice de sociologie. Ainsi, ce 3e volet nous laisse, d’une part, avec un garagiste canin en proie au doute, pas sûr de voir ses sentiments résister à la tentation et harcelé par son petit homme de compagnie (sans nul doute sa bonne conscience). D’autre part, à la sauce aigre-drôle, il attire notre attention sur la précarité dans notre société, qu’il déguise avec pudeur sous les traits d’une truie dépassée. L’ensemble est à nouveau servi par une narration limpide qui offre le plaisir de saisir le propos, comme on déguste un bon vin : les arômes se découvrent quelques instants après la déglutition. Les velléités humoristiques tous azimuts et le rythme (tous deux, néanmoins, un peu plus dilués dans le propos que précédemment) sont les petits plus de la série. Au-delà, le trait si caractéristique, souvent déstabilisant, associé à une colorisation douce, nimbe le récit d’une tendre poésie, à l’aide d’une myriade de petits traits nerveux. Une série qui a tout pour vous faire apprécier Nicolas de Crécy.

voir la fiche officielle ISBN 9782800140858