parution 19 février 2014  éditeur Fluide Glacial  Public adulte  Thème Horreur, Fantastique - Etrange

Certains l'aiment noir

Un épais recueil (288 pages) d’histoires sordides et cauchemardesques signées Foerster, jadis publiées dans Fluide Glacial.


Certains l'aiment noir, bd chez Fluide Glacial de Foerster
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Fluide Glacial édition 2014

L'histoire :

C’est pas beau de mentir, fiston : Des parents un peu stricts déposent leur fils trop sensible dans sa nouvelle école. Or le soir venu, le gamin rentre tout triste en disant que ce n’est pas une école pour lui. Le père est inflexible et compte bien endurcir son gamin : il y restera. Les jours suivants, le gamin revient avec des pansements, des blessures… et demande toujours à ce qu’on le change d’établissement. Mais rien n’y fait…
Histoire sainte : Deux escrocs entendent parler d’un gosse sourd et muet qui porte des stigmates du Christ et produit des miracles. Pour faire fortune, ils décident de le kidnapper et d’en faire rétribuer les services. Hélas, ils découvrent alors que c’est une escroquerie : c’est le le père du gamin qui le torture pour faire croire aux stigmates…
Dernière porte au sud : Un gamin est né avec une deuxième tête, plus petite, sur le côté du cou, qu’il a baptisée Toto. En raison de cette anomalie physique grave, sa mère le cloître depuis sa naissance dans leur immense maison. Car Toto a aussi le pouvoir de lâcher du « fluide », une sorte d’onde qui donne mal au crâne et fait tout s’envoler autour de lui. Mais en grandissant, le gamin décide d’explorer plus largement son territoire…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En matière d’épouvante et d’ambiances fantastiques sordides, Philippe Foerster est un peu au 9ème art ce que Stephen King est à la littérature d’horreur mainstream. A compter de 1979, et durant la vingtaine d’années qui a suivi, il a nourri les pages de Fluide Glacial d’histoires cauchemardesques, dessinées à l’encre de Chine à l’aide de masses de noir et d’un trait torturé très souple. Les faciès de ses personnages sont souvent monstrueux, improbables de déformations ; ses ersatz organiques qui surgissent souvent en points d’orgue chatouillent la fibre de la démence chez le lecteur ; les perspectives et les courbes des décors accentuent souvent l’impression de vertige : ce visuel particulier concocté pour instiller le malaise définit la marque de fabrique Foerster. Introduit par une préface BD signée Jean-Yves Ferri et Manu Larcenet, cet épais et classieux volume recueille pas moins de 48 histoires courtes, grinçantes et glaçantes, du genre à faire cauchemarder les plus braves. Pas vraiment intégrale (y’a pas tout !), on y trouve une sorte de best-of extrait des différents albums « réguliers » de son œuvre abominable (Certains l’aiment noir, Nuits blanches, Instants damnés…, sans oublier quelques épisodes réussis de Théodule Gouâtremou). Brrr…

voir la fiche officielle ISBN 9782352073055