parution 06 janvier 2021  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Historique

Et l'homme créa les dieux

Sont-ce les dieux qui ont créé l’homme ou l’homme qui a créé les dieux ? Et pourquoi ? Et comment ? Joseph Béhé répond à tout, à travers la vulgarisation BD de l’essai de psychologie sociale de l’anthropologue Pascal Boyer. Complet et complexe !


Et l'homme créa les dieux, bd chez Futuropolis de Béhé
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2021

L'histoire :

En tous temps, en tous lieux, des humains croient en des êtres divins supérieurs et s’appliquent des rites associés. Dans un village d’Afrique en 1960, une mère passe un talisman autour du cou de son fils, pour le protéger des sorciers. En Sibérie, au début du XXème, un shaman tambourine au milieu de volutes de fumée pour guérir un enfant malade. En Europe Centrale au XIXème, un prédicateur entraine sa population dans un suicide collectif, pour anticiper l’apocalypse. De nos jours, à Sydney, à Hong-Kong, à Istanbul, respectivement, on programme un exorcisme, on cherche une date fen-shui, on prie Allah dans une somptueuse mosquée. Qu’est-ce qui pousse les gens à croire ? Croient-ils tous de manières si différentes ? Ces questions sont-elles réellement des énigmes ? Pour y répondre, l’anthropologue Pascal Boyer propose une approche à travers la psychologie sociale et la biologie de l’évolution, selon des recherches désintéressées menées par différents universitaires. Il se fait alors inviter à un barbecue par des amis, qui ont chacun des idées préconçues sur ces questions – qu’ils soient croyants, athées ou cyniques. Et lors de cette soirée, tout en partageant le repas, il entreprend de déconstruire une à une les idées prémâchées, pour mieux définir le périmètre des bases des religions…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Certains prétendent que Dieu créa l’homme. D’autres, à l’instar de l’auteur Joseph Béhé et de l’anthropologue Pascal Boyer, que c’est l’homme (qui) créa les dieux. Qui a raison ? Est-ce d’ailleurs censé de juger de cette question ? Plutôt que d’essayer de trancher, essayons de cerner les mécanismes à l’œuvre dans chacune des civilisations humaines qui ont recours aux religions. L’approche initiale de Boyer, dans son œuvre éponyme originale, est celle de la psychologie sociale. Et celle de la déconstruction de tous préjugés en vigueur. L’un des plus connus étant : l’homme a créé les dieux pour se rassurer, parce qu’il a peur de l’inconnu, c’est-à-dire de tout ce qu’il ne parvient pas à expliquer de manière cartésienne – ou à concevoir – tel que la mort. Boyer renvoie alors dos à dos les athées et les croyants, en étayant son argumentaire sur les recherches d’éminents anthropologues et chercheurs en différents domaines. Evidemment, un tel sujet mérite de prendre du recul en allant au fond des choses, en s’organisant et surtout… en se rendant accessible ! Joseph Béhé s’est ainsi lancé dans l’incroyable challenge de la vulgarisation en bande dessinée – un support prétendument plus accessible qu’un essai. Pour s’adresser aux néophytes que nous sommes tous, il met en scène Boyer au cours d’un barbecue entre amis, lors duquel il déconstruit les idées reçues et démontre par le biais de séquences BD empirique, ce qu’il en est réellement. Il découpe le tout en 9 grands chapitres : 1. Quid des théories en vigueur, spontanées et souvent bien fragiles ? 2. Quid des origines des religions : sont-elles toutes issues d’un processus de transmission culturelle ? 3. Faut-il nécessairement que les religions aient recours au surnaturel ? (et d’abord, c’est quoi, le « surnaturel » ?), 4. Quid des mécanismes du subconscient, où ces notions s’élaborent ? 5. Pourquoi les dieux et les esprits ont-ils la représentation qu’ils ont ? 6. Comment Dieu et la morale sont-ils liés, au point d’interpréter récompenses et punitions ? 7. La place de la mort et des morts dans les processus religieux. 8. Comment tout cela s’organise-t-il en doctrine et aboutit-il à des rites ? 9. Et du coup, mieux vaut-il croire ou ne pas croire ? Chaque argument est étayé par une recherche sérieuse et débouche sur des flots de questions. Les convives relancent sans cesse leur conférencier, et lui, s’empresse de répondre dans une séquence suivante ! De fait, les idées s’enchainent aux idées, et l’album fait 350 pages et pèse près de 2 Kg (un excellent rapport idées/poids !) Graphiquement, la plus-value de la BD par rapport au bouquin d’origine est évidemment séquentielle. Béhé y va à grand renfort de représentations symboliques, de scènes dupliquées, le tout massivement entrecroisé par nos convives qui trinquent, mangent, plaisantent, se baladent ou prennent un petit digeo ou une soupe aux oignons au bout de la nuit (le barbecue le plus long de l’Histoire). Si la vulgarisation est efficiente, le pari de l’accès massif semble cependant intenable. Cette somme de réflexions autour de dieu, certes parfaitement sensées, reste un pavé terriblement ardu à appréhender in extenso. Les notions de psychologie imbriquées réclament en permanence un maximum de concentration. Et surtout, c’est très long à lire ! Il est inévitable de se les approprier autrement qu’au compte-goutte – et il est totalement illusoire de reproduire une telle soirée barbecue entre amis. N’empêche, 2021 vient à peine de commencer, qu’on a le sentiment d’avoir déjà lu le bouquin le plus intéressant de l’année. Si vous êtes incapables d’en vanter les mérites, ou juste de le résumer, c’est bien normal… et cette question est abordée dans un épilogue fort rassurant…

voir la fiche officielle ISBN 9782754809368