parution 16 octobre 2013  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Humour

Le Chien qui louche

La belle-famille d’un gardien de surveillance au Louvre lui confie une mission impossible : faire accrocher une toile moche et sans intérêt dans ce musée. Une truculente réflexion sur le sens de l’Art…


Le Chien qui louche, bd chez Futuropolis de Davodeau
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2013

L'histoire :

Aujourd’hui, c’est un jour important pour Fabien, gardien au Louvre de profession. En effet, sa nouvelle compagne Mathilde l’emmène en train jusqu’à Angers pour le présenter au reste de sa famille. Une fois dans la grande propriété campagnarde, Fabien découvre et salue ses « beaux-frères » Maxime et Joseph, ainsi que Louis, le père, à la tête de l’entreprise familiale depuis 40 ans, les sacro-saints meubles Benion. Mathilde avait prévenu son homme : le clan Benion est un peu rustre et il fait montre d’un humour peu subtil… Vient alors le moment de présenter Fabien au vieux patriarche de la famille, un grabataire un peu sensible. Puis les hommes Benion entretiennent Fabien d’un sujet grave. En effet, dans leur grenier, ils conservent depuis des lustres une toile peinte en 1843 par leur arrière-arrière-grand-père, qui représente un chien qui louche. Ils demandent à un spécialiste des œuvres d’art comme lui, si cette toile signée Gustave Benion aurait sa place au Louvre ! Fabien est embarrassé… il est juste gardien de surveillance… Mais devant l’importance que le patriarche attache à cette idée, il promet de poser la question à sa hiérarchie…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A travers cette histoire un peu burlesque de toile « idiote » à faire entrer au Louvre, Etienne Davodeau interroge en creux le sens de l’art. Au fond, qu’est-ce qui fait la valeur de la Joconde ? Pourquoi est-elle photographiée des milliers de fois chaque jour alors que la représentation d’un bête chien qui louche ne mérite que le mépris ? Avec son grand savoir-faire de narrateur, Davodeau s’amuse sérieusement (sic) de ces questions. Il convoque une galerie de personnages truculents et attachants (ha la famille Benion…) et confronte son brave héros, gardien de profession, à une intrigue tout aussi fantaisiste que prenante. En effet, ici, plutôt que de grands pontes de l’Art (avec un A majuscule), c’est une confrérie occulte, la « République du Louvre » qui se charge de réfléchir à l’entrée des nouvelles œuvres au sein du plus grand musée du monde. Enfin, pour démystifier la fiction et raccrocher la réalité, Davodeau se fend de la procédure exacte en annexe finale. Après tout, ce one-shot est coédité par Futuropolis ET le musée du Louvre. De fait, au cours de ce roman graphique de 134 planches, on visite des dizaines de pièces et d’œuvres du célèbre musée… Contrat habilement rempli !

voir la fiche officielle ISBN 9782754808538