parution 20 novembre 2019  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Guerre, Historique

Mattéo T5

Septembre 1936 - Janvier 1939

Pendant plus de 2 ans, de septembre 1936 à janvier 1939, Mattéo commande la troupe anarchiste qui contrôle le village d’Alcetria. Ses espoirs et ses rêves d’égalités humaines s’amenuisent, à force de défaites face aux miliciens franquistes.


 Mattéo T5 : Septembre 1936 - Janvier 1939 (0), bd chez Futuropolis de Gibrat
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2019

L'histoire :

Sur les conseils du propriétaire de la villa qu’il a réquisitionnée, Mattéo accepte un accord d’échange de prisonniers avec les troupes franquistes. Amélie recouvrera la liberté contre celle du curé du village, fils de général, et coupable d’assassinat sur des miliciens anarchistes. Mais Aneschka, la petite amie polonaise de Mattéo, ne l’entend pas de cette oreille et abat « l’homme de dieu » au moment de l’échange. Amélie, marquée par sa captivité, délaisse ensuite le service des soins et embrasse la fonction de soldat, alors que Mermoza, son pilote d’avion britannique réussit à s’évader et à les rejoindre. La vie reprend alors son cours dans le village, entre attaques aériennes, patrouille et tour de garde. Les saisons passent, les années aussi, au rythme des vendanges et des chutes de neige. Mais Mattéo reste fidèle à lui-même, jamais catégorique, et surtout pas extrémiste quant aux décisions à prendre. Il se prend même de plus en plus d’affection, et de similitude, avec le vieil « aristo » de la maison, avec qui un véritable secret de famille le lie. Mais les « citadelles » républicaines tombent tour à tour dans l’Espagne de 1938 et Robert, à la tête d’une troupe communiste, fait un jour son apparition au village. Ce sont les retrouvailles de nos 3 amis, et les nouvelles de France, de la mère de Mattéo, mais aussi de Juliette et de leur fils… Mais le temps est aux défaites pour la jeune république espagnole, et à nouveaux la mort frappe autour de Mattéo, perdant dans la confusion de l’évacuation vers Barcelone ses autres amis. Alors le retour en France s’impose, et l’avenir, dans un camp de réfugiés, ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Fidèle à lui-même, et à l’image de Forrest Gump, Mattéo n’en finit pas de traverser la grande Histoire du XXème siècle. Mais pas n’importe laquelle : celles des guerres et des luttes sociales qui enflamment l’Europe. Malheureusement pour lui, Mattéo se trouve bien souvent au mauvais endroit, au mauvais moment, à devoir prendre des décisions allant à l’encontre de ses convictions. Car pourquoi tuer des humains quand votre idéal est empli de romantisme et d’égalité ? Alors Mattéo rechigne, louvoie en concessions, entre ses amis, ses amours, sa famille et même ses ennemis. Le thème universel « rien n’est tout blanc, rien n’est tout noir » est parfaitement maîtrisé par Jean-Pierre Gibrat dans cette série. Ce personnage d’anti héro qui, s’il n’a guère pris de rides à plus de 40 ans, et malgré 20 ans de bagne, nous reste toujours aussi sympathique. De la même manière, ses ami(e)s aux mêmes visages que dans les différents albums de l’auteur, nous font nous sentir « en famille », en nous délectant toujours autant des aquarelles aux couleurs pastelles utilisées. Mattéo, en fait, est une série romantique, prenant comme toile de fond des sujets graves et universels. Et on ne s’en lasse pas, même si on n’est jamais surpris par l’histoire. On signerait volontiers pour une autre allant jusqu’à la chute de l’URSS, en 1991…

voir la fiche officielle ISBN 9782754807463